Saly, 27 jan (APS) – Le président du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA), Babacar Diagne, a invité, samedi, les pouvoirs publics à accompagner la ”politique de mutations enclenchée” par la nouvelle direction de l’Agence de presse sénégalaise.

”Il y a une belle dynamique à l’APS. L’agence publique d’informations connait beaucoup de mutations pour pouvoir relever les défis de la numérisation et de la rapidité. C’est pourquoi nous invitons l’État à accompagner cette politique de mutations”, a déclaré M Diagne.

Le président du CNRA s’exprimait à l’ouverture d’un atelier de formation et de sensibilisation des journalistes de l’APS, en perspective de l’élection présidentielle du 25 février 2024.

Cette rencontre initiée par la Direction générale de l’APS, en partenariat avec le Conseil national de régulation de l’audiovisuel, a enregistré la participation de plusieurs journalistes et reporters de la rédaction centrale et des régions.

”Les pouvoirs publics doivent accompagner l’agence publique d’information pour lui permettre de relever les défis, à l’image des grandes agences mondiales comme l’Agence France presse, Associated Press (USA) ou encore Reuters [Grande-Bretagne]”, a poursuivi M. Diagne.

Le régulateur en chef de l’audiovisuel public est revenu sur le modèle économique des grandes agences de presse mondiales.

”Une agence comme Reuters est devenue une plateforme financière comme Bloomberg ou le Dow Jones. Aux États-Unis d’Amérique, Associated Press est une plateforme coopérative qui regroupe près de 1 500 organes de presse”, a rappelé l’ancien directeur général de Radiodiffusion télévision sénégalaise.

”Moi-même, j’ai été un ancien client de l’APS en tant que directeur de la RTS. Je connais l’importance d’une entreprise comme l’APS […]. C’est pourquoi les autorités doivent accompagner les mutations actuelles”, a insisté Babacar Diagne.

Le directeur général de l’APS, Thierno Ahmadou Sy, a pour sa part insisté sur la nécessité de ”sensibiliser les reporters de l’APS sur les défis d’une couverture médiatique large en perspective de l’élection présidentielle à venir”.

L’atelier qui prend fin dimanche est axé sur la réglementation de la couverture médiatique de l’élection présidentielle, les techniques d’écriture d’une dépêche d’agence, le rappel des principes éthiques et déontologiques, entre autres thématiques.

Les thèmes seront introduits par les journalistes Ibrahima Bakhoum et Ibrahima Sané, le juriste Matar Sall et des responsables de la rédaction centrale de l’APS.

MTN/OID/SMD

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-CULTURE-NECROLOGIE / Décès de El Hadji Alé Niang, la “voix” de Bambey

Bambey, 27 fév (APS) – Le président des communicateurs traditionnels de Bambey (cent…