Dakar, 10 juin (APS) – Le gouvernement de la République démocratique du Congo par la voie de son porte-parole, Patrick Muyaya, a condamné lundi les attaques ‘’barbares’’ des Forces démocratiques alliées (ADF) ayant fait plus de 40 morts et réaffirmé son engagement à combattre ce ”mouvement terroriste”.

Plus de 40 personnes ont perdu la vie à l’est de la RDC, aux alentours de Mangina, dans le territoire de Beni au Nord Kivu, en raison d’une série d’attaques meurtrières revendiquées par les Forces démocratiques alliées (ADF) affilié au groupe l’État islamique, selon des sources médiatiques.

Le ministre de la Communication a condamné ‘’ces actes barbares qui ont encore de nouveau touché des civils innocents’’, rapporte le site d’information de Radio France internationale (RFI). Les autorités congolaises ont assuré que des mesures nécessaires seront prises pour lutter contre cette ”menace terroriste”.

Patrick Muyaya a réaffirmé “l’engagement du gouvernement à combattre ce mouvement terroriste, c’est l’essence d’ailleurs des opérations conjointes que nous menons avec l’armée ougandaise”.

Selon lui, plusieurs camps d’entrainement des ADF ont été démantelés grâce à ces actions portées par les forces armées congolaises.

FD/OID/SBS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE-ENFANCE / Appel à une ”mobilisation accrue” pour l’élimination du travail des enfants d’ici 2025

Louga, 12 juin (APS) – L’élimination du travail des enfants sous toutes ses fo…