Saint-Louis, 21 juin (APS) – Les éleveurs mauritaniens de moutons, qui contribuent chaque année à approvisionner le marché sénégalais en moutons de Tabaski à partir de Saint-Louis, ont choisi de s’installer cette année à Rao, faute d’avoir obtenu le site de leur convenance  dans la capitale nord du Sénégal.

”Depuis quatre jours, nous sommes là en attendant les clients. Pour le moment, nous nous contentons de clients en partance pour Dakar”, a dit à l’APS Mouhamadou Moctar Haidara, le porte-parole de ces éleveurs venus de la Mauritanie voisine, trouvés en train de deviser entre eux à Rao, village situé à une dizaine de kilomètres de Saint-Louis.

”Comme pour les années passées, nous aurions souhaité nous établir à Saint-Louis, mais le site préposé à la place de Marmiyal ne nous convient pas. Il ne peut contenir tous nos moutons”, a dit l’éleveur, selon qui une trentaine de camions chargés d’environ 160 petits ruminants sont déjà arrivés à Rao.

Le souhait était de s’installer pour une semaine sur le site jouxtant les cimetières de Marmiyal, mais la commune de Saint-Louis n’a pas donné suite à leur demande et leur a proposé d’autres sites qui ne les conviennent pas.

L’APS a essayé de joindre en vain le responsable des marchés de la commune de Saint-Louis, Charles Seck. Il ne décroche pas son téléphone et ne répond pas non plus aux messages visant à le faire réagir sur cette question.

Les éleveurs venus de la Mauritanie disent se contenter pour le moment du site qu’ils occupent à la sortie du village de Rao, sous la protection d’un camion de gendarmerie qui veille sur leur sécurité des lieux depuis leur arrivée sur place.

”Certes la sécurité est assurée mais il nous manque des commodités pour un bon séjour”, indique Mouhamadou Moctar Haidara, qui en appelle à la commune de Gandon pour disposer de toilettes et d’assez d’eau pour eux-mêmes et pour leurs bêtes.

Ils ont donné des assurances quant à un bon approvisionnement du marché sénégalais en moutons, assurant que des bêtes vont continuer être convoyés de la Mauritanie à mesure que s’approcher la Tabaski, la grande fête musulmane commémorant le sacrifice d’Abraham.

Ils concèdent que quelques craintes subsistent encore chez eux en raison de situation politique prévalant au Sénégal, où des violences ont fait plusieurs morts début juin, suite à la condamnation de l’opposant Ousmane Sonko à deux ans de prison pour ”corruption de la jeunesse”.

Abdoukhadre Khoussa, chef de village de Rao, a fait part de son soulagement de voir ces éleveurs mauritaniens débarquer.

”Nous ne faisons que remercier le bon Dieu qui a enlevé une épine de nos pieds”, a dit M. Khoussa, rappelant que les habitants de Rao avaient l’habitude de se rendre à Saint-Louis pour s’approvisionner en moutons sur la corniche à Marmiyal.

“Aujourd’hui, ils peuvent le faire sur place”, a-t-il relevé, en faisant observer que l’installation des éleveurs mauritaniens à Rao est l’occasion pour les jeunes du village de s’investir dans des activités telles que la vente d’eau et d’autres articles dont ont besoin les propriétaires de bêtes et leurs clients.

De fait, des restaurants de fortune se sont déjà installés aux alentours du site, ce qui a par ailleurs conduit plusieurs jeunes à se regrouper autour de ces installations pour en assurer la sécurité.

AMD/BK/MTN

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SANTE-PREVENTION / Pèlerins positifs au coronavirus : Ibrahima Sy appelle les populations  au respect strict des mesures préventives

Diass,  (Mbour) 23 juin (APS) – Le ministre de la Santé et de l’Action a invité dimanche l…