Touba, 23 fév (APS) – L’acquisition de quatre nouvelles motopompes destinées aux forages en panne de Darou Marnane, Rakhmatoul Ahad, Darou Khoudosse et khaira, va permettre de rétablir l’approvisionnement correct en eau des quartiers de la commune de Touba Mosquée, a indiqué vendredi, Hamade Ndiaye, le directeur de l’Office des forages ruraux (OFOR).

‘’Les quatre motopompes sont déjà disponibles, la grue que va louer la mairie si elle est disponible, dès demain ou normalement dans deux jours l’eau sera rétablie dans tous les quartiers de Touba’’, a-t-il dit.

M. Ndiaye s’entretenait avec des journalistes à l’issue d’une rencontre axée sur la problématique de l’eau dans la ville sainte de Touba.

La réunion était présidée par le sous-préfet de Mbane, Abdoulaye Kharma, en présence du maire de la commune de Touba Mosquée, Abdoulahat Kâ et des acteurs impliqués dans la gestion locale de l’eau. Elle avait pour cadre la salle de délibération de la commune de Touba Mosquée.

Par la grâce de Dieu, nous avons pu trouver une solution définitive à ces quatre motopompes  des forages de  Darou Marnane, Rakhmatoul Ahad, Darou Khoudosse et khaïra,  tombées en panne, s’est-t-il réjoui signalant que huit autres forages de Touba sont confrontés présentement à une baisse de débit.

M. Ndiaye a souligné que la mairie de Touba Mosquée et l’association Touba Ca Kanam ont contribué à l’achat de ces motopompes dont chacune coûte 12 millions de francs CFA tandis  que l’Ofor  de son côté a apporté les deux autres.

‘’Mieux, a-t-il poursuivi,  Mahou Rahmati, la structure qui gère l’eau à Touba, a commandé trois autres motopompes qui seront réceptionnées dès la semaine prochaine’’.

Il a indiqué que l’Ofor a également commandé des tubes en inox beaucoup plus résistant.

‘’Deux grues sont commandées et normalement au mois d’avril, elles seront livrées’’, a-t-il encore souligné, relevant que la seule grue disponible dans la ville ‘’est vieille et tombe souvent en panne’’.

Hamade Ndiaye a appelé à rendre opérationnel le cadre de concertation des acteurs qui interviennent sur la question de l’eau à Touba.

Il a indiqué que  l’Ofor a commandité ‘’une étude qui est déjà prête’’ pour connaître les usagers commerciaux qui agissent autour de l’eau à Touba. ”Cette étude, a-t-il assuré, sera  partagée prochainement au cours d’une réunion présidée par l’autorité administrative’’.

M. Ndiaye a également insisté sur la nécessité de mettre en place la télégestion, une idée acceptée par les acteurs.

Selon lui, ‘’l’Etat du Sénégal est en train de mobiliser beaucoup d’efforts pour résoudre ces problèmes d’approvisionnement en eau  potable de la ville de Touba’’.

Il a rappelé qu’en 2023, cinq forages de 200 m3/heure ont été réalisés et n’attendent que leur branchement au réseau électrique de la SENELEC pour être  en service.

‘’Les travaux de deux réservoirs de 6000m3 chacun et la construction d’un château d’eau de 500 m3 pour gérer la question de la pénurie d’eau lors du grand Magal de Touba  ont déjà démarré’’, a-t-il ajouté, signalant qu’une étude pour transférer l’eau potable à Touba a été commanditée par l’Etat.

‘’Cette étude est déjà prête et sera soumise à l’autorité de tutelle’’, a-t-il fait valoir.

Plusieurs quartiers de la commune de Touba Mosquée sont confrontés à un approvisionnement en eau depuis une quinzaine de jours à cause des pannes de quatre motopompes des forages de Darou Marnane, Rakhmatoul Ahad, Darou Khoudosse et khaira.

AN/AB/ASB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-UNIVERSITES / Bourses d’études : des réponses seront trouvées bientôt, promet Abdourahmane Diouf

Dakar, 16 avr (APS)  – Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et …