Guédiawaye, 11 juil (APS) – L’entraineur de l’équipe nationale de football du Sénégal, Aliou Cissé, par ailleurs Ambassadeur national de l’UNICEF, a exhorté mardi à Guédiawaye (banlieue de Dakar) les jeunes sénégalais à la résilience en s’inspirant des grandes références que compte le pays.

‘’Je peux dire beaucoup de choses aux jeunes. Mais ce que je peux leur dire, c’est de faire preuve de résilience, de travailler parce que quand on travaille on atteint des objectifs. Ce que je demande aux jeunes, c’est d’être courageux. Ce que je peux dire aux jeunes, c’est de ne jamais abdiquer dans la vie’’, a-t-il indiqué

Le coach des Lions Aliou Cissé, Ambassadeur national de l’UNICEF intervenait en marge de ses discussions et échanges avec ‘’Young UNICEF’’ (jeunes Unicef), à travers le concept  ‘’Sous l’arbre à palabre’’ qui est un cadre d’expression des jeunes qui travaillent avec cette organisation onusienne.

L’activité s’est tenue au Consortium des Jeunes du Sénégal (CJS) sis au CDEPS de Guédiawaye sous le thème: ‘’Pouvoir du sport dans le développement et la paix’’.

‘’Dans ce pays qui est le Sénégal, il y a beaucoup de références. Notre jeunesse a des références. Notre génération a eu des références. Nous nous sommes inspirés de ces références qui nous ont toujours prodigué de bons exemples, de bons conseils. Je suis sûr et certain que si nos jeunes continuent à s’inspirer de ces références, leur chemin sera beaucoup plus facile et beaucoup plus claire’’, a-t-il déclaré.

L’entraineur de l’équipe nationale de Football du Sénégal rappelant son passé de footballeur depuis son arrivée en France à l’âge de 13 ans, a longuement exhorté les jeunes de son pays à continuer à travailler, d’être courageux et à ne jamais penser à abdiquer.

‘’Dans la vie, il y a des hauts et des bas. Dans le sport de niveau, il y du très haut, mais aussi, il y a du très bas. Cela veut dire que dans ces moments de gloire où tout le monde nous regarde, tout le monde vous adule, nous devons garder l’humilité. Et dans les moments où les choses sont très difficiles, où vous vous sentez seuls, gardez confiance’’, a conseillé Cissé.

Il a rappelé que le sport est un facteur de paix qui brise toutes les barrières.

‘’A travers le sport, le plus important est que nous devons savoir que nous sommes ensemble et nous devons gagner ensemble. Avec le sport, il n’y a point de barrières. Par exemple à l’équipe nationale, j’entraine des joueurs, certains d’entre eux parlent russe, d’autres anglais, français, espagnol et pourtant nous nous comprenons”, a t-il relevé.

‘’Le sport, c’est le partage, la convivialité, l’amour de gagner ensemble. C’est ce que le sport peut nous apporter”, a ajouté coach Cissé.

SG/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE / Les populations de Kolda, Sédhiou et Ziguinchor sensibilisées sur les modes alternatifs de règlement des conflits

Ziguinchor, 21 avr (APS) – Le cabinet Grant Thornton a initié une campagne de sensib…