Dakar, 24 jan (APS) – La fondation Syngenta pour une agriculture durable et Heifer International Sénégal ont lancé l’Africa Challenge Sénégal, un concours destiné à identifier des jeunes porteurs de projets innovateurs pour l’agriculture au Sénégal, a constaté l’APS, mercredi, à Dakar.

L’Africa Challenge Sénégal ‘’est un concours [destiné à] identifier et [à] accompagner des jeunes porteurs de projets’’, a expliqué Daouda Ndao, le directeur de Heifer International Sénégal.

Les organisateurs de cette compétition veulent ‘’réinventer’’ l’agriculture et la rendre ‘’moderne’’ et ‘’attrayante’’ pour les jeunes, selon M. Ndao.

Un jury sera constitué pour examiner les candidatures et publier les résultats en avril prochain.

Ses membres viendront de la fondation Syngenta pour une agriculture durable, des ministères de l’Agriculture et de la Jeunesse, et d’autres structures.

Il existe une demande croissante de produits agricoles dans le monde, et il faut mettre en œuvre des projets capables de la satisfaire, a dit Alassane Aw, le directeur de la fondation Syngenta pour une agriculture durable.

C’est l’une des raisons pour lesquelles le concours est organisé, selon lui.

La population mondiale atteindra 10 milliards d’individus d’ici à 2050, une croissance démographique qui devrait entraîner une hausse de la demande de produits agricoles de l’ordre de 60 %, a-t-il dit sur la base de données de la FAO, l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture.

Le taux d’innovation technologiques en matière d’agriculture, de 23 % au Sénégal, est ‘’faible’’, a signalé M. Aw, laissant entendre que le concours peut contribuer à l’améliorer.

L’Africa Challenge Sénégal a récompensé 11 startups en 2022 et 2023, selon ses organisateurs.

Il est destiné aux ‘’jeunes génies de l’agritech porteurs de projets innovateurs pour l’agriculture au Sénégal et en Afrique’’, disent-ils dans un document parvenu à l’APS.

‘’Malgré les énormes potentialités du secteur agricole, les défis restent encore considérables. À l’échelle mondiale, particulièrement en Afrique, ce secteur est perçu comme un des secteurs les plus vulnérables face aux impacts des changements climatiques et d’autres facteurs qui ont contribué à la dégradation des terres et à l’accroissement des inégalités sociales en milieu rural’’, expliquent les organisateurs du concours.

Au Sénégal, ‘’malgré les politiques, programmes et projets agricoles mis en œuvre par les autorités publiques, les organisations de développement et les acteurs privés, des défis subsistent, conséquences du manque de stratégies de modernisation des pratiques agricoles’’, signalent la fondation Syngenta pour une agriculture durable et Heifer International Sénégal.

MYK/ESF/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-DEVELOPPEMENT-JEUNESSE / Développement de Matam : des jeunes exposent leurs attentes et recommandations

Matam, 20 juil (APS) – Des jeunes de Matam ont exposé, samedi, leurs attentes, ambit…