Dakar, 23 nov (APS) – Le taux d’accès à l’eau au Sénégal s’élève à 98,7 % en milieu urbain et 96,9% en milieu rural, a appris l’APS de source officielle, jeudi.

La révélation a été faite par le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, lors de l’examen du budget de son ministère à l’Assemblée nationale.

Le projet de budget 2024 du ministère de l’Eau et de l’Assainissement, arrêté à plus de 236 milliards 135 millions 864 mille 995 francs CFA en autorisations de paiement et 132 milliards 391 millions 970 mille 449 francs CFA en crédits de paiement, a été adopté à la majorité par les députés.

Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, a fait face aux députés en présence du ministre des Finances et du Budget, Mamadou Moustapha Ba, et du ministre du Travail et des Relations avec les institutions, Samba Sy.

‘’Aujourd’hui, le taux d’accès à l’eau en milieu urbain est de 98,7%, c’est une réalité. Le taux d’accès à l’eau en milieu rural est de 96,9%, c’est aussi une réalité‘’, a-t-il déclaré.

Mais il a précisé que le taux d’accès à l’eau ne se définit pas ‘’en fonction des privilégiés’’, c’est- à dire ceux qui peuvent ‘’ouvrir’’ leur chambre, ‘’passer aux toilettes et avoir accès à l’eau’’. “Il y a un critère au niveau international pour calculer le taux d’accès à l’eau, lequel dit qu’on a accès à l’eau quand nous avons une quantité raisonnable d’eau sur une distance acceptable’’, a-t-il rappelé. “Quand la source d’eau est à un kilomètre au plus, on a accès l’eau, le reste est une question de branchement qui dépend de la volonté du ménage’’, a-t-il ajouté. La quantité raisonnable d’eau est estimée à 20 litres par jour et par personne, a-t-il précisé.

En ce qui concerne l’assainissement, il a indiqué que le taux d’accès se situe à 88% en milieu urbain, 62,2% en milieu rural et 74% pour la moyenne nationale.

Il a déclaré que 91% du budget de son ministère sera consacré aux investissements dans les secteurs de l’eau et de l’assainissement

Les investissements réalisés au cours de ces dernières années dans ces deux secteurs ont, dit-il, permis au Sénégal d’avoir une reconnaissance au niveau international, à travers deux distinctions majeures au niveau continental. “En mars 2023, le président de la République a reçu le Prix leadership pour la sécurité de l’eau et dernièrement au mois de novembre, en Namibie, lors de la Conférence africaine sur l’assainissement, notre pays été primé dans ce domaine”, s’est-il félicité.

ABD/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-COLLECTIVITE / Diama : les conseillers municipaux invités à travailler en parfaite synergie avec les maires

Diama, 2 mars (APS) – Le sous-préfet de Ndiaye, Oumou Diamanka, a invité les conseil…