Tivaouane, 11 mars (APS) –  Au deuxième jour de la campagne électorale en vue de l’élection présidentielle du 24 mars prochain, les états-majors politiques locaux de Tivaouane visités par l’APS, privilégient le porte-à-porte, en attendant le passage des candidats. Le tout, dans la détermination et la sérénité.

Au domicile du secrétaire général du Parti de l’unité et du rassemblement (PUR), formation dont Aliou Mamadou Dia est le candidat, Gorgui Dia, téléphone à l’oreille, allie gestion des affaires courantes et stratégie, en relation avec les différentes sections départementales de ce parti.

“La campagne a démarré  au niveau départemental à Ngaye Meckhé. On a dressé un calendrier. Il y  a des jours où toutes les communes  mènent  leurs activités indépendamment du niveau départemental. Nous nous profitons de ces journées pour peaufiner certains dossiers,  comme aujourd’hui”, explique-t-il .

Ils ont déjà travaillé sur la question de leurs représentants dans les bureaux de vote, ainsi que leurs mandataires, renseigne Gorgui Dia.

“Il fallait réactualiser quelques dossiers, avant de les acheminer  dans les arrondissements de Niakhène, Pambal, Méouane et Mérina Dakhar”, explique Gorgui Dia, qui s’apprête à se rendre à Dakar  pour récupérer les supports de campagne, affiches, flyers et autres banderoles.

Si au PUR, on alterne activités communales et  départementales, du côté de l’ex-Pastef, c’est un dispositif huilé qui est en place depuis le départ de la campagne électorale. Au siège de cette formation dissoute, sur la route “Tali Keur Khaly “, non loin de Goumoune, le calme est total.

La maîtresse des lieux, Ndialou Ndiaye Haris, vice -coordonnatrice de l’ex-Pastef pour la commune de Tivaouane, parle de “début très prometteur”, avec des “adhésions multiples” enregistrées par la “coalition Diomaye Président”.

“Nous venons d’accueillir un adjoint au maire de Tivaouane, qui s’appelle Pape Momar Gaye. Nous avons tenu une réunion ici à la maison avec d’autres responsables”, dit-elle, précisant toutefois que dans les rangs de l’ex-Pastef, il n’y a point de différence entre nouveaux militants et ceux dits de la première heure.

“Tous les militants sont (sur un pied d’égalité). Chaque fois que nous nous déplaçons, il y a les femmes, les JPS, les Magou Pastef, les artisans, les commerçants de Pastef, qui viennent avec nous convaincre les concitoyens sur la nécessité de changer le régime en place, en insistant  sur le fait que l’acteur politique qui incarne le plus cette  volonté des Sénégalais s’appelle Bassirou Diomaye Faye”.

Mme Haris se réjouit des “bons retours” que reçoivent les membres de la “coalition Diomaye Président”, lors de ces visites à domicile qu’ils privilégient, en prenant le soin, une fois dans un quartier,  d’aller “directement saluer l’imam, le délégué de quartier”.

Du côté de BBY, les réunions de coordination s’enchaînent pour stabiliser la meilleure formule.

Selon Mamadou Diagne Sy Mbengue, un des plus  hauts responsables de la coalition de l’ancien Premier ministre Amadou Bâ, l’état-major de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir) privilégie cette fois-ci  le porte-à-porte, même si une grande et unique caravane est prévue mercredi.

La coalition Idy 2024 se veut également très présente sur le terrain. Son responsable Matabara Seck affirme que son candidat est très apprécié par les populations. “J’ai un sentiment très positif, avec les retours qui me parviennent et qui présentent Idrissa Seck comme l’un des candidats les plus aptes à diriger le Sénégal”, dit-il.

En attendant sa visite imminente, son camp prépare le terrain, en distribuant des flyers et en échangeant avec les concitoyens de Tivaouane, rapporte Matabara Seck.

MKB/ADI/ASG/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-UNIVERSITES / Bourses d’études : des réponses seront trouvées bientôt, promet Abdourahmane Diouf

Dakar, 16 avr (APS)  – Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et …