Sédhiou, 29 nov (APS) – La pêche peut contribuer à endiguer l’émigration irrégulière à travers la valorisation des ressources halieutiques pour créer des niches d’emplois, a déclaré l’inspecteur régional des pêches et de la surveillance de Sédhiou (sud), Malick Sène.

“Aujourd’hui, il est nécessaire de moderniser le secteur de la pêche en misant sur la valorisation des ressources halieutiques pour créer de nouveaux emplois”, a-t-il préconisé dans un entretien accordé à l’APS.

Compte tenu de la rareté du poisson, il conseille de mettre l’accent sur la valorisation des ressources, pour créer une chaîne de valeur avec ses multiples niches d’emplois, allant de la transformation à la commercialisation, en passant par le marketing commercial.

Il estime que “la valorisation des ressources, qui deviennent de plus en plus rares, peut nous valoir beaucoup de satisfaction pour redynamiser la pêche”.

Dans la région de Sédhiou, la pêche fait vivre plus de 1500 ménages, avec des revenus de l’ordre de 15 mille francs par jour, pour certains pêcheurs, relève-t-il.

Pour lui, cela montre donc à quel point ‘’la pêche peut aider à endiguer le phénomène de l’émigration irrégulière”.

Il propose la mise en place d’un modèle de pisciculture intégrée à la production végétale (maraîchage, arboriculture…) pour mieux répondre aux besoins alimentaires des populations.

La présidente des mareyeurs de la région de Sédhiou, Bo Sarang Keïta, estime qu’il est nécessaire d’accompagner les mareyeurs pour booster le secteur de la pêche à Sédhiou.

Si les pouvoirs publics s’attellent à moderniser le secteur de la pêche, dit-il, le phénomène de l’émigration irrégulière pourrait en grande partie être réglé.

MS/ASG/ASB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RAILS-RELANCE / GTS offre cinq jours de gratuité entre Thiès et Diamniadio, à partir de mercredi (DG)

Thiès, 5 mars (APS) – Les Grands trains du Sénégal (GTS) vont offrir cinq jours de s…