Dakar, 13 oct (APS) – Le verdict du tribunal de grande instance de Ziguinchor (sud) annulant la radiation d’Ousmane Sonko du fichier électoral est largement commenté par les quotidiens reçus, vendredi, à l’Agence de presse sénégalaise (APS).

Avec ce verdict, ‘’Sonko revient dans la course’’ électorale, selon Le Quotidien qui écrit : ‘’Le verdict est tombé vers 22 heures 30 minutes. Le juge en charge de l’affaire relative à la radiation de Ousmane Sonko des listes d’électeurs a pris sa décision. Sabassy Faye a, en effet, annulé hier la radiation de Ousmane Sonko des listes électorales. Cette décision du Tribunal d’instance de Ziguinchor rétablit, de fait, le leader du parti dissous, Pastef, dans ses droits civiques’’.

Toutefois, le journal signale que l’Etat ‘’va se pourvoir en cassation’’.

Selon le quotidien Bës Bi, ‘’Sonko gagne à domicile’’. ‘’C’est un camouflet pour l’Administration qui avait décidé de la radiation de Ousmane Sonko des listes électorales. Le président du Tribunal d’instance de Ziguinchor a donné raison aux avocats de l’opposant, en prison, en ordonnant sa réintégration sur les listes’’, rapporte la publication.

‘’Le juge de Ziguinchor réintègre Sonko’’, dit WalfQuotidien, qui se fait écho ‘’des minutes d’une audience houleuse’’. Le journal signale qu’en plus ‘’des suspensions d’audience intempestives et des débats houleux entre acteurs, de violents affrontements ont opposé des soutiens du leader de Pastef aux forces de l’ordre’’.

‘’Ouf de soulagement pour les avocats d’Ousmane Sonko. Après plusieurs batailles judiciaires perdues, Me Ciré Clédor Ly et Cie ont obtenu gain de cause cette fois-ci. Le Tribunal de grande instance de Ziguinchor a annulé la mesure de radiation de leur client des listes électorales. À défaut d’un pourvoi de l’agent judiciaire de l’État ou encore de l’administration électorale, Ousmane Sonko sera réintégré dans le fichier électoral’’, souligne Source A.

Ce verdict est ‘’un camouflet pour l’Etat’’, note L’Info, qui écrit : ‘’Coup de théâtre au tribunal de Ziguinchor, qui statuait hier sur la radiation du maire de la ville des listes électorales ! Le juge a donné raison à l’opposant, en annulant sa radiation. Pour Sabassy Faye, la radiation du leader de Pastef des listes électorales est illégale. Ainsi, il a ordonné sa réinscription sur lesdites listes’’.

Selon Vox Populi, ‘’’le Juge rétablit Sonko’’, mais ‘’l’Etat grippe la machine’’. En effet, l’Agent judiciaire de l’Etat a saisi ‘’le 1er président de la cour d’appel de Ziguinchor pour récuser le Juge Sabassy Faye’’.

A ce propos, note L’Observateur, ‘’L’agent judiciaire de l’Etat, Yoro Moussa Diallo, a, lors de l’audience, récusé le juge Sabassy Faye pour ses liens supposés de parenté avec l’un des adjoints au maire d’Ousmane Sonko. Il s’agit du nommé El Hadj Saliou Faye qui serait le frère du juge Sabassy Faye.

‘’Yoro Moussa Diallo, dans une lettre adressée au Premier Président de la Cour d’Appel de Ziguinchor, a sollicité, +en vertu des dispositions des articles 220 et suivants, la révocation du juge Sabassy Faye, président du tribunal d’instance de Ziguinchor+ qui, selon lui, +a reconnu des liens de parenté+ avec le sieur El Hadji Saër Faye. Ce dernier, militant de Pastef, est par ailleurs l’adjoint au maire de Ziguinchor, demandeur dans cette affaire’’, souligne L’Obs.

Au sujet de la présidentielle, Le Soleil signale que le nombre de candidatures déclarées est passé de 126 à 234.

OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-PRESSE-REVUE / A la Une, la rencontre Bassirou Diomaye Faye-Emmanuel Macron

Dakar, 21 juin (APS) – Les quotidiens reçus vendredi à l’Agence de presse sénégalais…