Dakar, 9 avr (APS) – Les quotidiens reçus mardi à l’Agence de presse sénégalaise (APS) mettent en exergue la prise de fonction du Premier ministre Ousmane Sonko dont le gouvernement devra composer avec une opposition majoritaire à l’Assemblée nationale.

Le nouveau Premier ministre, Ousmane Sonko, et son prédécesseur Sidiki Kaba ont procédé, lundi, à la passation de service actant l’entrée en fonction officielle du chef du gouvernement désigné par le président Bassirou Diomaye Diakhar Faye.

‘’Le gouvernement d’attaque après la Korité’’, affiche à la Une Le Soleil, notant que le Premier ministre Ousmane Sonko a pris fonction, lundi, tandis qu’au ministère de l’Intérieur, le général Jean-Baptiste Tine a aussi pris les commandes et ‘’entend bien travailler pour mériter la confiance des autorités et l’estime des populations’’.

Ousmane Sonko ‘’donne le top départ du travail’’, selon Sud Quotidien, relevant que le président Bassirou Diomaye Faye tient son premier Conseil des ministres, ce mardi.

Le quotidien Vox Populi signale qu’une semaine après la prestation de serment du président Bassirou Diomaye Faye, ‘’le nouveau pouvoir prend ses marques’’.

‘’Sonko veut des ministères opérationnels immédiatement après la Korité’’, indique Bës Bi, qui écrit : ‘’C’est le top départ pour le nouveau Premier ministre qui a pris fonction hier. Ousmane Sonko a salué +la qualité des documents de passation+ que Sidiki Kaba lui a remis et espère un démarrage effectif du nouveau gouvernement immédiatement après la Korité+’’.

‘’C’est le monde fast-track. Le gouvernement du nouveau président  Bassirou Diomaye Faye, que dirige le Premier ministre Ousmane Sonko, veut aller vite et très bien. Son objectif : faire des résultats pour répondre aux préoccupations des Sénégalais’’, écrit L’Observateur.

Le quotidien EnQuête met en exergue le ‘’grand défi’’ auquel fait face le nouveau régime qui ne dispose pas d’une majorité à l’Assemblée nationale.

‘’Après sa brillante victoire au premier tour de l’élection présidentielle, Bassirou Diomaye Faye devra composer avec une Assemblée nationale dominée par Benno Bokk Yaakaar en attendant l’organisation de nouvelles élections législatives dans les mois à venir. Des élections qui comportent plein de risques pour le nouveau régime’’, souligne la publication.

Concernant l’Assemblée nationale, WalfQuotidien esquisse ‘’les possibilités qui s’offrent au duo Diomaye-Sonko’’.

‘’Minoritaires à l’Assemblée nationale avec leur groupe parlementaire Yewwi Askan Wi, les députés de Pastef n’ont actuellement pas les coudées franches pour permettre à leur président nouvellement élu de dérouler ses politiques et réformes. Deux cas de figure s’offrent au duo Bassirou Diomaye Faye-Ousmane Sonko. Il s’agit soit de cohabiter, en instaurant une discussion avec la majorité de Benno Bokk Yakaar à qui elle reste encore trois ans de législature, soit de procéder à une dissolution pure et simple du parlement, suivie d’une nouvelle élection législative pour chercher une majorité confortable’’, note Walf.

OID/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SPORTS-EMPLOI / JOJ 2026: 200 jeunes de Ziguinchor vont bénéficier d’un accompagnement à l’insertion (coordonnateur)

Ziguinchor, 28 mai (APS) – L’initiative FIT (courage, l’audace, l’…