Kaolack, 19 mars (APS) – Le candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY), Amadou Bâ, promet de lancer “un grand projet de restauration des sols” dans le Saloum, afin de permettre à l’agriculture de jouer son rôle dans la souveraineté alimentaire du Sénégal.

“Nous allons lancer un grand projet de restauration des sols ici, dans le Saloum, qui représentait quelque chose dans l’histoire du Sénégal. Nous devons donc travailler à renforcer et amplifier ce rôle-là, parce que le Saloum peut contribuer à la souveraineté alimentaire du Sénégal”, a-t-il dit.

Amadou Bâ animait un meeting, lundi à Kaolack (centre), en présence des responsables de la coalition Benno Bokk Yaakaar, dans le cadre de la campagne électorale en perspective du scrutin présidentiel du 24 mars.

Ce travail de consolidation, d’amélioration et d’accélération “va être entrepris immédiatement”, a indiqué Amadou Bâ, selon qui “le premier défi” à relever dans le bassin arachidier, sera de travailler à la fertilité et à la désalinisation du sol.

Cela devrait impulser le développement de l’agriculture et de l’élevage, tout en incitant les entreprises à investir et s’engager dans la transformation des produits agricoles destinés à l’alimentation, selon le candidat de la coalition BBY.

“Moi Amadou Bâ, je veux être le président de l’emploi des jeunes. La jeunesse, ce n’est pas l’avenir, c’est d’abord le présent pour nous. La jeunesse, c’est le présent”, a-t-il insisté.

Il promet de démarrer ces projets “dès le mois d’avril” prochain, s’il est élu à la magistrature suprême.

“Ce ne sont pas des promesses, et je parle sous le contrôle de Mamadou Moustapha Bâ [actuel ministre de l’Economie, des Finances et du Plan]”, a assuré Amadou Bâ, avant de prendre l’engagement de réhabiliter, le port de Kaolack.

Un programme spécial d’assainissement de Kaolack sera mis en œuvre dès 2025, a par ailleurs annoncé le candidat de la coalition Benno Bokk Yaakaar.

”Si on y ajoute la réhabilitation de la voirie, nos fils et neveux conducteurs de moto +Jakarta+ pourront exercer leur métier en toute sécurité, parce que Kaolack a une longue histoire avec les véhicules à deux roues”, a-t-il encore dit.

“Il nous faut donc améliorer la sécurité dans ce secteur d’activités pour que les acteurs concernés puissent travailler correctement”, a ajouté l’ancien Premier ministre.

ADE/BK/AB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-SOCIETE / Dakar et Banjul invités ‘’à jouer un rôle pilote’’ dans le processus d’intégration sous-régionale

De l’envoyé spécial de l’APS, Abdou Kogne Sall Banjul, 19 avr (APS) – Le minis…