Dakar, 11 juil (APS) – Les quotidiens parvenus jeudi à l’APS se sont intéressés au retour en force de thématiques importantes figurant dans l’agenda du nouveau gouvernement, cent jours après l’installation officielle de Bassirou Diomaye Faye à la présidence de la République.

Le Soleil annonce qu’un comité d’examen a été mis en place, avec la “mission principale d’analyser, dans les contrats susvisés, la présence centrale de l’intérêt national, ainsi que ses mécanismes de sauvegarde, afin d’assurer, le cas échéant, les objectifs d’équilibre requis”.

Ce comité a été créé en vue de la renégociation de certains contrats signés par l’État.

“L’État veut d’abord y voir clair, avant toute renégociation”, explique Vox Populi à ce sujet.

Le quotidien Les Échos note qu'”Ousmane Sonko passe au peigne fin les contrats signés par Macky Sall”, prédécesseur au pouvoir de Bassirou Diomaye Faye. 

“Tous les ministres ont fait leur déclaration de patrimoine”

“Ousmane Sonko et Bassirou Diomaye Faye en vérificateurs”, titre le quotidien L’As en se basant sur la réunion du Conseil des ministres du mercredi 10 juillet, au cours de laquelle le président de la République et le Premier ministre ont réclamé à leurs collaborateurs “un état des lieux complet” des projets et programmes.

Le quotidien Kritik’ fait observer que le gouvernement se retrouve “sous forte pression !”

“Si le président Bassirou Diomaye Faye accélère la cadence dans l’optique de rattraper le temps perdu par le pouvoir sortant, dans la matérialisation des populations, la pression est sans relâche [sur] l’équipe gouvernementale mise à rude épreuve par le Premier ministre Ousmane Sonko”, note cette publication.

“Ousmane Sonko sans gants”, titre Bés Bi Le Jour, qui évoque à son tour des “pressions” du Premier ministre sur le gouvernement, lequel demande aux ministres “leur bilan des cent jours” passés à la tête des départements ministériels.

“Il veut s’assurer que ses ministres bougent”, analyse un haut fonctionnaire interrogé par Bés Bi Le Jour, L’Observateur faisant remarquer que le Premier ministre ”semble sur tous les fronts [et] donne l’impression de vouloir tout contrôler”. 

“De nombreuses traces”

L’info annonce que le chef de l’État, le Premier ministre et “tous les ministres ont fait leur déclaration de patrimoine dans le délai de trois mois” fixé.

Le même journal ajoute qu’il a été demandé aux ministres d’”amener tous les assujettis qui dépendent d’eux à en faire de même, dans les meilleurs délais”.

“Bassirou Diomaye Faye et le gouvernement passent à l’acte”, concernant la déclaration de patrimoine, affirme Libération. WalfQuotidien note qu’”Ousmane Sonko presse ses hommes”, pour les amener à se soumettre à cet exercice essentiel pour la transparence et la reddition des comptes.

“C’est maintenant effectif, les membres du gouvernement sont désormais contraints de faire leur déclaration de patrimoine. En Conseil des ministres, rapporte le journal, le Premier ministre Ousmane Sonko a demandé aux ministres de veiller au respect scrupuleux de cette exigence par les responsables assujettis, placés sous leur tutelle”.

Le quotidien EnQuête, évoquant les cent jours du gouvernement, estime que ce dernier ”peut mieux faire”. ”Après les cinq priorités majeures […] déclinées par le président Bassirou Diomaye Faye à l’entame de son mandat, quelques mesures concrètes ont été prises. Mais le chantier est énorme”, juge le journal.

Les cent premiers jours de la présidence Faye ”ont été marqués, sur le plan politique, par la mise en œuvre de diverses réformes” portant notamment sur l’emploi des jeunes et des femmes, la lutte contre la cherté de la vie, la justice, parmi d’autres points, observe EnQuête.

”Cette situation a aussi laissé de nombreuses traces dans la mise sur pied d’une politique sociale”, ajoute-t-il.

BK/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-UNIVERSITE-SANTE / L’UGB mérite d’avoir un Centre hospitalier universitaire (Recteur)

Saint-Louis, 14 juil (APS) – L’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis (nord) …