Dakar, 10 juil (APS) – Le chef de l’Etat a marqué, mercredi, en Conseil des ministres, son accord de principe sur les recommandations consensuelles des Assises de la justice consignées dans le rapport qui lui a été transmis récemment.

‘’Revenant sur les recommandations des Assises de la justice et des réformes urgentes de ce secteur, le chef de l’Etat a marqué son accord de principe sur les recommandations consensuelles des Assises de la justice consignées dans le rapport’’, indique le communiqué du Conseil des ministres.

La même source ajoute que Bassirou Diomaye Faye a félicité le gouvernement, le ministre de la Justice notamment, les membres de son Cabinet, le facilitateur, les membres du Bureau et le Comité scientifique des Assises, ainsi que toutes les parties prenantes pour ‘’leurs contributions remarquables ayant permis l’élaboration et la mise à disposition d’un rapport public de qualité’’.

Selon le communiqué, le chef de l’Etat a salué ‘’l’esprit participatif et inclusif de l’exercice, soutenu en cela par l’activation de la plateforme JUBBANTI’’, soulignant que ‘’cette innovation notable dans la communication de l’Etat consacre la digitalisation de la participation citoyenne à l’action publique mais également le pragmatisme dans le déploiement du PROJET de transformation systémique du Sénégal’’.

Cette démarche ‘’s’inscrit dans l’engagement primordial à asseoir un Etat de droit, une République exemplaire et une Nation solidaire à travers des institutions fortes et une justice crédible qui agrée le Peuple sénégalais au nom duquel elle est rendue’’.

Le chef de l’Etat a demandé au Premier ministre, au Ministre de la Justice et aux ministres concernés, de ‘’lui proposer un calendrier de mise en œuvre des réformes du secteur de la justice en droite ligne du programme législatif du Gouvernement’’.

Le communiqué note que ‘’cet agenda législatif doit viser notamment la révision de la Constitution et des Codes spécifiques’’.

Dans sa communication, le président de la République a demandé l’évaluation, sous l’égide du Ministre des Finances et du Budget, ‘’des coûts et impacts financiers des réformes proposées en vue d’apprécier l’opportunité de leur priorisation dans la programmation budgétaire’’.

Il a également informé le Conseil de ‘’sa disponibilité à recevoir encore toute contribution ou proposition pertinente relative à la réforme du Conseil supérieur de la Magistrature concernant notamment l’élargissement de ses membres aux acteurs n’appartenant pas au corps des magistrats et la problématique de la présence dans l’instance du Président de la République et du Ministre de la Justice’’.

Le chef de l’Etat a enfin demandé au Premier Ministre et au Ministre de la Justice de ‘’faire une communication mensuelle en Conseil des ministres sur l’état de mise en œuvre des recommandations et décisions issues des Assises de la justice et de tenir compte, dans cet exercice à leur conformité avec les valeurs de notre société, notre culture et nos croyances’’.

OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-ENVIRONNEMENT / Daouda Ngom évoque les avantages du retrait du parc du Niokolo-Koba de la liste du patrimoine mondial en péril

Dakar, 24 juil (APS) – Le retrait du parc national du Niokolo-Koba de la liste du Patrimoi…