Dakar, 24 juin (APS) – Les quotidiens parvenus lundi à APS traitent de divers sujets, dont la décision des meuniers d’arrêter provisoirement la production de farine, en lien avec la baisse des prix des denrées de consommation.

“La réduction du prix de la baguette de pain décidée par le nouveau régime n’agrée pas l’Association des meuniers et industriels du Sénégal (AMIS). Cette dernière annonce ainsi un arrêt de la production de pain aujourd’hui, pour marquer son désaccord”, annonce le journal Le Quotidien.

Les meuniers considèrent que cet “arrêt périodique et collectif de production [permettrait] de ralentir le niveau des pertes indues quotidiennement”, explique le quotidien L’As.

“On s’achemine vers des journées sans pain”, écrit Walfquotidien, selon lequel les meuniers “estiment qu’appliquer la baisse des prix reviendrait à contrevenir à la loi qui interdit la vente à perte”.

Tribune constate qu’ils engagent donc “le bras de fer avec [Ousmane] Sonko”, le Premier ministre, qui est à la baguette depuis plusieurs semaines pour faire réduire les prix des denrées de première nécessité.

“Les meuniers du Sénégal n’entendent pas se plier à la décision de baisse du prix de la farine”, arguant qu’ils “ne peuvent engager toute la filière à la dérive”, rapporte le quotidien L’info.

Selon Bès Bi Le Jour, la décision des meuniers d’arrêter provisoirement la production de farine est motivée par “la hausse continue des coûts du blé et ‘l’absence’ de clarté sur les modalités de compensation financière”.

Aussi appellent-ils à “un dialogue urgent avec les autorités”, indique le quotidien Les Echos. “Les meuniers ont appris brusquement cette baisse sans consultation”, alors même qu’un consensus n’avait pas été trouvé en mai dernier avec le Premier ministre Ousmane Sonko, fait valoir un responsable de l’Association des meuniers et industriels du Sénégal, dans des propos rapportés par le même journal.

”Le gouvernement à l’épreuve du réel”, affiche à ce sujet le quotidien L’Observateur. “En lieu et place de l’effectivité de la baisse du prix de la baguette de pain aujourd’hui, c’est une pénurie qui guette le consommateur sénégalais”, ajoute le même quotidien.

Plus généralement, Source A s’intéresse à la stratégie que comptent mettre en œuvre les autorités pour faire appliquer “les nouveaux prix du pain, du sucre, de l’huile et du ciment”, fixés à la suite d’une réunion du Conseil national de la consommation.

Les autorités ont “annoncé une batterie de mesures allant du recrutement de volontaires à l’augmentation du nombre de brigades et services commerciaux en passant par la contribution des forces de l’ordre, des chefs de village, des chefs de quartier et des Bajenu Gox”, rapporte Source A.

Sur un tout autre sujet, celui relatif à la gouvernance, le quotidien Kritik’ annonce que “la reddition des comptes s’annonce épique et douloureuse pour les autorités épinglées [pour] détournements de deniers publics”.

“Entre les convocations pour clarifications et auditions et les probables mandats de dépôt à servir, le procureur de la République aura du pain sur la planche mais c’est surtout pour le sort des mis en cause que la crainte est grande de voir la main du justicier enfouie dans un gang de velours politique”.

Le Soleil annonce que la commercialisation du pétrole issu du champ Sangomar va débuter début juillet. “La première cargaison commerciale […] est attendue en début juillet. Il est prévu une production annuelle de 11,7 millions de barils de pétrole brut pour 2024, dont un volume de 4,34 millions destiné au marché domestique”, précise le journal.

BK/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-AVIATION / UEMOA : de nouveaux textes législatifs et réglementaires pour renforcer la sécurité et la sûreté de l’aviation civile

Dakar, 13 juil (APS) – Les ministres chargés de l’aviation civile des Etats de l’Uni…