Ziguinchor, 23 avr (APS) – Le gouverneur de Ziguinchor, Mor Talla Tine, a invité, mardi, les collectivités territoriales à davantage faciliter aux jeunes l’accès au foncier agricole, en vue de leur permettre de participer activement au développement économique et social de leurs terroirs. 

“Les jeunes que nous rencontrons nous posent souvent des difficultés en termes d’accès au foncier. Le foncier est une denrée rare en Casamance. Nous invitons encore les maires à faciliter aux jeunes l’accès au foncier agricole”, a déclaré le chef de l’exécutif régional.

 Mor Talla Tine s’exprimait en marge d’un atelier axé sur une étude réalisée pour le compte du projet “Inclusion et participation citoyenne des jeunes”. 

Ce projet mis en œuvre par “Initiative développement”, en collaboration avec l’agence régionale de développement (ARD) de Ziguinchor et l’association Declic, intervient dans les communes de Diégoune, Oussouye et Adéane.  

Il vise à favoriser davantage l’implication des jeunes dans les instances de dialogue et de décision, selon son responsable Cheikh Tidiane Sibi. 

 “Les jeunes rencontrent aussi des difficultés pour bénéficier des mécanismes d’accompagnement que l’État a mis en place. Nous invitons donc les projets et programmes publics à tout faire pour qu’un certain nombre de souplesses puissent être accordées aux jeunes”, a dit M. Tine. 

Il considère que la jeunesse ” fait partie des forces vives de la région de Ziguinchor, qui doivent jouer un rôle important dans l’essor économique et social de la Casamance”. 

Cela justifie selon lui “la pertinence de cette étude qui permet de mieux appréhender les freins et les obstacles à la participation des jeunes”.

Mor Talla Tine a aussi appelé la jeunesse de Ziguinchor à s’impliquer davantage dans tout ce qui se fait en termes de développement et d’activités de promotion du développement dans les communautés respectives. 

Il a fait observer que sur la base de son premier discours à la nation, le président de la République, Bassirou Diomaye Faye, a réitéré son ambition de faire de la jeunesse le moteur du développement économique et social du Sénégal. 

“Nous pensons que toutes les dispositions nécessaires seront prises en termes de formation, d’encadrement et financement, pour que cette jeunesse puisse rester et réussir ici”, a indiqué le gouverneur de Ziguinchor, invitant en outre la jeunesse à avoir conscience des opportunités présentes au Sénégal. 

“Cet atelier va permettre de partager les résultats de l’étude et recevoir les avis des uns et des autres pour avoir un rapport final qui sera partagé avec les communes ciblées”, a expliqué la responsable du volet engagement citoyen à l’association DECLIC.

Le responsable du projet “Inclusion et participation citoyenne des jeunes”, Cheikh Tidiane Sibi, a déploré la faible représentation des jeunes dans les instances de dialogue et de décision, alors que, rappelle-t-il, cette catégorie fait 70% de la population.

“Cette faible représentation des jeunes cause souvent des défiances’’, a-t-il soutenu.

 MNF/BK/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-GUINEE-DIPLOMATIE / Bassirou Diomaye Faye est arrivé à Conakry pour une visite de travail et d’amitié (médias)

Dakar, 24 mai (APS) – Le président sénégalais, Bassirou Diomaye Faye, est arrivé ven…