Ziguinchor, 16 déc (APS) – Le président du centre de recherche Africajom, Alioune Tine, a invité, samedi, à Ziguinchor, les pouvoirs publics à déminer la Casamance au lendemain de l’explosion d’une mine anti-char qui a coûté la vie à 04 militaires.

”Il faut (…) nettoyer, déminer, désarmer de façon définitive et clore ce chapitre tragique du conflit en Casamance”, a déclaré Alioune Tine en marge d’un atelier sur les défis et enjeux pour un processus électoral apaisé.

Selon lui, ”les mines ont fait énormément de dégâts en Casamance”.

”Il faut nettoyer les mines. Il faut nettoyer (…) ce qui reste du conflit. Il faut les nettoyer très rapidement et garantir un espace de la Casamance sans mine. Cela doit être un objectif qui doit mobiliser à la fois l’État, les populations de la Casamance (…)””, a insisté le leader du centre de recherche Africajom.

Quatre militaires ont été tués, jeudi, dans l’explosion d’une mine à hauteur de Diaboudior, un village de la région de Ziguinchor (sud), au cours d’une opération de sécurisation conduite par l’Armée dans cette partie du pays.

MNF/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE-MINES / Conflits miniers à Kanel : la SOMIVA invitée à améliorer sa communication avec les populations

Matam, 4 mars (APS) – Le gouverneur de Matam (nord), Mouhamadou Moctar Watt, a invit…