De l’envoyée spéciale de l’APS, Seynabou Ka

Yamoussoukro, 13 jan (APS) – A quelques heures du coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des nations 2023 entre la Côte d’Ivoire et la Guinée Bissau, les supporters ivoiriens rencontrés dans le grand marché de Yamoussoukro se disent confiants quant à la victoire de leur équipe nationale par un large score aux dépens de la Guinée Bissau.

Une balade à la gare de Toumodi, à Yamoussoukro avant le coup d’envoi de la CAN 2023 prévu à 20h GMT, suffit à prendre le pouls et sonder l’état d’esprit des supports ivoiriens. Ici, la ferveur a pris une ampleur insoupçonnée.

Le soleil de plomb qui darde ses rayons à cette heure de la matinée ne semble en rien avoir découragé les inconditionnels des Eléphants.

Au contraire, tout le monde s’est mis aux couleurs blanc, orange et vert de la Côte d’Ivoire. Même les petites filles se sont prêtées au jeu en coloriant sur leurs visages, les couleurs du drapeau national. Jamais le patriotisme n’a été autant assumé et exalté.

A l’entrée du marché, le visiteur est accueilli par les coups de klaxons assourdissants des chauffeurs des taxis, des bus et les conducteurs des mototaxis. Entre deux bruits de klaxon, ils prédisent haut et fort une victoire ‘’sa bavure’’ de la Côte d’ivoire.

Ici, le doute n’est guère permis. La seule certitude est que le match de ce soir ‘’n’est qu’une formalité et de l’entraînement pour les Eléphants qui vont gagner 4-0’’, clame Ngoran Kouadio Richmond, élève en classe de terminale.

Des propos salués tout de go par les acclamations nourries d’un groupe de jeunes de son âge qui l’accompagnait. La plupart d’entre eux arborent fièrement le maillot de l’équipe nationale.  Après avoir fait le show pendant plusieurs minutes, ils poursuivirent leur chemin en criant à tue-tête : ‘’La CAN nous appartient cette année. Victoire !’’.

De ce vacarme indescriptible s’échappent quelques voix féminines scandant : ‘’La Côte d’Ivoire va gagner. Nous faisons confiance à notre pays. Cette année, la CAN est à nous’’.

A ces voix se mêlent celles de Marième Aidara et Aicha Koné, vendeuses de produits laitiers. Elles se sont faufilées dans le groupe d’hommes pour se rendre audibles et montrer qu’elles sont elles aussi prêtes à galvaniser les Eléphants.

‘’Je suis contente et confiante. Le Sénégal va aussi gagner’’, lance Aicha Koné, avant de glisser son téléphone à une amie pour qu’elle la prenne en photo avec le maillot de la Côte d’Ivoire.

A côté d’elle, des jeunes filles de son âge donnent à brûle-pourpoint leurs pronostics, avant d’éclater de rire et de se disperser dans la grande artère du village natal du premier président ivoirien, Félix Houphouët-Boigny (1960-1993).

En face de la pharmacie Agbassi, c’est l’effervescence totale pour ne pas dire un charivari. Là aussi, les supporters crient à gorge déployée pour exalter le sentiment national.

‘’La confiance est dans notre sang. Nous sommes un peuple confiant’’, s’exclame bruyamment un jeune vendeur de drapeaux en miniature en passant devant la foule.

A quelque pas de vendeuses de pain, les étals des vendeurs de maillots sont envahis par une foule qui grossit au fur et à mesure.

‘’La Côte d’Ivoire va gagner 3-0’’, lance tout à coup  Ibrahima Niang, un conducteur de mototaxi d’origine sénégalaise, né à Yamoussoukro. ‘’Je suis avec mes frères ivoiriens’’, s’empresse-t-il de préciser avant de prédire un deuxième sacre pour le Sénégal.

Son discours est interrompu par les coups de sifflet bruyants de Koné qui semble entrer en transe.

Ayant reprit son souffle, il enchaîne de plus belle ses sifflements avant de se perdre ensuite dans l’immense artère de la ville au lac aux caïmans.

 

SK/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans CAN-2023

Voir aussi...

SENEGAL-ALLEMAGNE-COMMERCE / Médina Baye : un objectif de 2000 cantines visé par un programme de modernisation des sites de commerce

Kaolack, 3 mars (APS) – Un programme de modernisation des sites de commerce de Médina Baye…