Banjul, 22 avr (APS) – La ligne reliant la localité de Bara à Banjul par le fleuve Gambie, interrompue depuis quinze jours après la panne des deux ferrys assurant ce trajet, va reprendre dans moins de trois semaines, avec la fin des travaux de réparation du Kunta Kinteh, l’un des bateaux, a appris l’APS du ministre gambien de l’Information, Ismaïla Cissé.

Les deux ferrys, le Kunta Kinteh et le Kanilaï, assurent la traversée du fleuve Gambie entre Bara et Banjul. Ils sont tombés en panne depuis plus de deux semaines, entrainant une perturbation de la circulation des personnes et des biens.

L’interruption de la desserte par les ferrys a provoqué un désagrément pour les usagers contraints de prendre des pirogues pour faire la traversée.

De même, les automobilistes entrant ou sortant de la Gambie sont obligés de faire un grand détour par Farafeni et Keur Ayib, localités frontalières du Sénégal.

“Kunta Kinteh est en phase finale de réhabilitation. Le président Adama Barrow a d’ailleurs été sur place pour constater l’état d’avancement des réparations et demandé aux techniciens qui travaillent sans relâche d’accélérer. On espère que Kunta Kinteh sera de nouveau opérationnel dans moins de trois semaines”, a déclaré M. Cissé lors d’un entretien avec l’APS.

Il a en même temps annoncé que le gouvernement gambien a récemment signé un contrat d’acquisition de deux nouveaux ferrys qui seront mis en service dans seize mois au plus tard.

”Sur le long terme, on espère la concrétisation du projet de corridor qui doit quitter Abidjan et rejoindre Lagos en passant par le Sénégal, la Gambie, la Guinée-Bissau, etc. Elle devrait notamment se traduire par la construction d’un pont de franchissement entre Bara et Banjul”, a-t-il fait savoir.

Isamaïla Cissé n’a pas d’un autre côté manqué de lancer un appel au secteur privé afin qu’il investisse le secteur en augmentant le nombre de ferrys assurant la traversée du fleuve Gambie.

En marge de la visite, samedi, de Bassirou Diomaye Faye dans la capitale gambienne, l’ambassadeur du Sénégal dans ce pays a estimé que la construction d’un pont reliant Bara à Banjul devait être classée parmi les axes prioritaires des relations entre les deux pays.

“Mettre en place un pont entre Bara et Banjul fera peut-être partie des priorités des deux États. Aujourd’hui, accéder à Banjul par les ferrys est devenu difficile et pose beaucoup de problèmes en raison de leur vétusté”, a déclaré Bassirou Sène lors d’un entretien avec l’APS.

Le fait de pouvoir faire une projection par un pont sur ce tronçon sera d’un apport très positif pour la circulation des personnes et des biens et pour la sécurisation et la continuité territoriale du Sénégal vers le sud, avait fait valoir le diplomate 48 heures avant la visite dans la capitale gambienne du nouveau chef de l’État sénégalais.

AKS/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-PRESSE-REVUE / Les quotidiens absorbés par la première journée des assises de la justice

Dakar, 29 mai (APS) – Les quotidiens reviennent largement mercredi sur la première j…