Dakar, 1er sept (APS) – Quatre étudiantes de la première promotion de l’université du Sine-Saloum El Hadj Ibrahima Niass (USSEIN) se rendront en France, la semaine prochaine, pour poursuivre des études d’agroécologie à l’institut Agro de Montpellier, a-t-on appris, vendredi, à Dakar, de sa rectrice, la professeure Ndèye Coumba Touré.

Les quatre étudiantes bénéficient de bourses de l’Institut national d’enseignement supérieur pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, a précisé Mme Touré lors d’une rencontre du rectorat de l’USSEIN avec elles.

Les boursières ont été sélectionnées à la suite d’un concours ‘’très rigoureux et inclusif’’, a souligné Mme Kane.

Fatou Rose-Marie Ciss, Mariama Mbengue, Fatimatou Zahra Ndoye et Haby Niang Tounkara sont les bénéficiaires des bourses de cet établissement d’enseignement supérieur français également appelé l’institut Agro et situé à Montpellier, dans le sud de la France.

La première va étudier l’environnement des écosystèmes et les forêts tropicales.

Mariama Mbengue, elle, va se spécialiser dans les systèmes d’élevage.

Fatimatou Zahra Ndoye et Haby Niang Tounkara vont étudier les marchés, la qualité et les services d’appui aux agricultures du Sud.

‘’Nous sommes ici pour célébrer le départ […] des étudiantes boursières du projet PEA-PETTAL’’, a dit Mme Touré.

Le projet PEA-PETTAL est dédié à la promotion d’un ‘’enseignement supérieur professionnalisant et ancré dans les territoires, pour accompagner la transition écologique des systèmes alimentaires’’.

L’organisation d’un concours ayant permis d’envoyer des étudiants sénégalais à l’institut Agro est la preuve de la ‘’vision audacieuse’’ des autorités du pays, qui ont décidé de faire de l’agroécologie un ‘’pilier’’ de ‘’notre système alimentaire’’, selon la rectrice de l’USSEIN.

Le projet PEA-PETTAL, dont bénéficient les quatre étudiantes sénégalaises, est financé par l’Agence française de développement pour une durée de quatre ans.

Mis en œuvre depuis 2020, il sera prolongé jusqu’en 2026, selon Ndèye Coumba Touré.

Ce partenariat franco-sénégalais démontre ‘’l’importance de travailler en synergie pour relever les défis mondiaux auxquels notre société est confrontée’’, a-t-elle dit.

‘’Le début d’une bonne carrière professionnelle’’

Ndèye Coumba Touré a exhorté les étudiantes à ‘’saisir chaque opportunité […] d’échange culturel et d’établissement de liens durables avec leurs camarades et mentors européens de l’institut Agro’’.

‘’Vous allez acquérir des compétences techniques pointues, une vision globale des enjeux agricoles et environnementaux, ainsi qu’une ouverture d’esprit favorisant l’innovation et la créativité’’, leur a-t-elle promis.

Le professeur Diégane Diouf, directeur de l’unité de formation et de recherche en environnement, biodiversité et développement durable de l’USSEIN, a souligné le caractère ‘’très rigoureux’’ du concours à l’issue duquel les quatre étudiantes ont été choisies parmi 120 candidats de cette jeune université sénégalaise.

‘’C’est un beau travail qui a été fait, qui permettra aux étudiantes de pouvoir aller éprouver leurs connaissances ailleurs’’, a dit Dr Niokhor Bakhoum, enseignant-chercheur à l’USSEIN.

‘’Dès la semaine prochaine, nous allons entamer une nouvelle expérience. Nous prions que ce soit le début d’une bonne carrière professionnelle’’, a affirmé Fatimatou Zahra Ndoye, s’exprimant au nom des quatre étudiantes.

Elle souhaite que des opportunités comme celles qui leur ont été offertes fassent tâche d’huile à l’université du Sine-Saloum El Hadj-Ibrahima-Niass.

CS/ESF

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

MONDE-SANTE / A Genève, Docteur Ibrahima Sy présente les innovations mises en œuvre par le Sénégal

Genève 27 mai (APS) – Le ministre de la Santé et de l’Action sociale, Docteur Ibrahi…