Tambacounda, 20 déc (APS) – Une chute brutale des températures correspondant à une vague de fraicheur est observée depuis quelques jours à Tambacounda (est), en même temps qu’une vague de poussière, a déclaré mardi l’APS le responsable du service régional de la météorologie Amadou Bachirou Mbow.

Cette situation est imputable à “une descente de goutte froide localisée au niveau du Maghreb, qui contribue à adoucir fortement le temps dans les régions concernées”, a indiqué le chef de service régional de l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM), Amadou Bachirou Mbow.

S’agissant de la vague de poussière qui accompagne cette fraîcheur, elle vient “du désert de Sahara, les vents forts présents dans le sud de l’Algérie, le nord du Mali et de la Mauritanie, orientés vers le Sénégal, sont la cause du soulèvement puis du transport de ces particules jusque dans notre pays”, explique le météorologue.

Le désert étant “connu pour être très froid de la nuit au petit matin, cette situation accouplée à la descente d’air frais notée sur le Maghreb”, fait que “la fraicheur s’accroît dans cette zone”, a souligné M. Mbow.

Il précise : “Par la suite, les vents forts [à l’origine de la poussière] vont transporter cet air frais vers le pays, particulièrement à Tambacounda”.

A l’en croire, c’est à partir du samedi 23 décembre qu’une inversion de la tendance sera notée, avec la disparition progressive de la poussière combinée avec une augmentation des températures, “devenant plus accentuée en début de semaine prochaine”.

“La poussière peut être insupportable chez les personnes vivant avec des maladies respiratoires telles que l’asthme et peut même causer des lésions pulmonaires à celles (personnes) bien portantes”, a prévenu le chef du service régional de l’ANACIM, avant de recommander aux populations d’éviter de s’exposer à la poussière.

“Il faut éviter le mieux possible toute exposition à cette poussière et porter un masque afin d’être moins affecté”, a dit Amadou Bachirou Mbow.

BT/BK/MTN

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FORMATION-COLLECTIVITES / Thiomby : plus de 30 millions de FCFA dégagés par an pour la formation des jeunes (élu)  

Thiomby, (Kaolack) 28 fév (APS) – L’équipe municipale de Thiomby, une commune …