Dakar, 4 oct (APS) – La société nationale Les Chemins de fer du Sénégal (CFS) a organisé mardi une rencontre de partage et d’information avec des ambassadeurs accrédités au Sénégal, sur le Forum international  ‘’le Futur du rail en Afrique’’, prévu du 19 au 21 octobre au Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio.

”L’objectif, c’était d’échanger avec les ambassadeurs à Dakar pour que eux aussi, à leur niveau, puissent véhiculer le message, passer l’information’’ auprès des organisations des pays respectifs, a indiqué Malick Ndoye, le directeur de la CFS.

Il a précisé que le Forum international ‘’le Futur du rail en Afrique’’ sur le financement des infrastructures ferroviaires en Afrique va se tenir du 19 au 21 octobre au Centre international de conférences Abdou Diouf de Diamniadio, où 400 à 500 participants sont attendus.

‘’Au-delà, il y aura des industriels, des instituts de financement, des partenaires et des bailleurs. Quand on va terminer le forum et avec la déclaration qui va en sortir, que les gens puissent prendre des engagements clairs en vue de faciliter les financements des projets ferroviaires en Afrique’’, a-t-il expliqué.

Le directeur général de la Société nationale Les Chemins de fer du Sénégal a évoqué la problématique de la structuration des montages financiers pour les grands projets ferroviaires au niveau des pays africains.

”C’est très difficile de retrouver une rentabilité financière. Quand on fait des projets ferroviaires, la rentabilité financière se mesure généralement à l’aune de la partie économique et sociale et les avantages qu’elles peuvent apporter à la population’’, a-t-il avancé.

Le forum de Dakar ambitionne de réfléchir sur les voies et moyens pour aider les pays africains à faire face à ces contraintes de financements.

‘’L’objectif de ce forum sera de poser toutes ces contraintes et nos partenaires et collègues africains se rencontrons pour essayer de trouver des solutions et mécanismes innovants, pour que l’on puisse trouver des solutions et financier le développement des infrastructures ferroviaires dans nos différents pays, dans la sous-région dans un premier temps et ensuite dans tout le continent africain de manière globale’’, a souligné M. Ndoye.

Le directeur général de la Société nationale Les chemins de Fer du Sénégal estime que ‘’le chemin de fer peut constituer le lien en Afrique entre différents pays’’.

La rencontre d’échanges s’est tenue en présence du représentant du ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement et du président du conseil d’administration de la CFS, Mayacine Camara.

FD/OID/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MUSIQUE / Idriss Benjelloun veut imprimer “une autre vision” au festival de jazz de Saint-Louis

Saint-Louis, 20 mai (APS) – Idriss Benjelloun, nouveau président de l’Association Sa…