Dakar, 11 déc (APS) – La directrice de l’Agence nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits (ANPECTP), Maimouna Cissokho Khouma, a souligné l’urgence de prendre des dispositions afin d’outiller la petite enfance aux valeurs de paix.

“Le contexte de crise et de conflit fait qu’aujourd’hui, il urge de prendre des dispositions pour que cette frange de la population soit outillée aux valeurs de la paix afin de garantir une société de paix et de développement dans le futur”, a t-elle soutenu, lundi, lors d’une journée de réflexion et d’échanges sur la thématique de l’éducation à la paix pour la mise en œuvre d’un programme d’éducation à la paix dès la petite enfance.

D’après Mme Khouma qui présidait cette rencontre marquant la clôture de la semaine de la petite enfance, lancée lundi dernier sur le thème ”l’éducation à la paix dès la petite enfance”, une réflexion est en cours avec tous les acteurs concernés sur un programme d’éducation à la paix sur l’étendue du territoire national.

”La réflexion a tourné autour de deux thématiques principales, notamment les stratégies de mise en œuvre de l’éducation dans la prise en charge de la petite enfance et l’importance de l’éducation à la paix dès la petite enfance”, a-t-elle expliqué.

Selon la directrice de l’ANPECCTP, ”l’objectif  majeur est de définir des stratégies pertinentes pour développer des idéaux de paix chez les tout-petits, qui seront les porteurs du développement auquel le pays aspire dans le dialogue, le respect mutuel et l’acceptation de l’autre”.

”Tous les acteurs de l’éducation sont invités à se pencher davantage sur le rôle de l’école, de la famille et de la communauté toute entière, face aux crises, aux guerres et à toutes les formes de violence que nos sociétés sont en train de subir avec au premier rang, cette couche vulnérable que constituent les tout-petits”, a lancé Mme Khouma.

Elle estime que “l’éducation à la paix dès la petite enfance devient une nécessité voire un impératif”, précisant que l’école comme la famille doit aider les jeunes enfants à ”surmonter les différences par le consensus et s’en enrichir”.

La semaine de la petite enfance a été l’occasion de dérouler des activités sur l’étendue du territoire national et d’inaugurer des cases de tout-petits à Louga, précisément à Koki dans la commune de Thiamène et à Richard-Tol, dans le département de Dagana, a indiqué la directrice de la petite enfance

La journée de réflexion sera suivie par l’organisation d’un arbre de Noël, une fête destinée aux enfants.

AFD/SBS/OID/AKS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-CULTURE-NECROLOGIE / Décès de El Hadji Alé Niang, la “voix” de Bambey

Bambey, 27 fév (APS) – Le président des communicateurs traditionnels de Bambey (cent…