Louga, 4 juin (APS) — Une foire des opportunités d’emploi s’est tenue lundi à Louga (nord-ouest), en vue de contribuer “à catalyser l’employabilité des jeunes” de la région, indiquent les organisateurs de cette manifestation.

La manifestation, qui a pris fin le même jour, “vise à catalyser l’employabilité des jeunes dans la région [dans un pays] où la jeunesse représente plus de 70% de la population”, a déclaré Fara Ndiaye, coordinateur national du Réseau des champions pour la réussite (RCRS), organisateur de cet évènement.

S’entretenant avec des journalistes en marge de l’ouverture officielle de la manifestation, il a souligné “l’importance cruciale de cette initiative pour l’avenir de la région”, estimant qu’elle “se présente comme une réponse urgente aux défis persistants de l’emploi décent pour les jeunes et les femmes”.

Les organisateurs ont profité de cette occasion pour présenter le projet “Tekki Sunu Suff”, une initiative qui a démarré ses activités à Louga, après les régions de Ziguinchor, Sédhiou, Kolda, lesquelles consistent à “doter les jeunes des outils nécessaires pour réussir dans leur propre terroir”.

Fara Ndiaye a mis en exergue “les initiatives de ce projet porté par le Réseau des champions pour réussir au Sénégal (RCRS) et financé par la coopération allemande dans le cadre du programme “Réussir au Sénégal”.

“Dans un paysage économique où les opportunités sont souvent éclipsées par les défis structurels, cette foire de l’emploi a rassemblé des jeunes avides de trouver des voies vers un avenir prometteur”, a-t-il ajouté.

Des structures de l’État telles que l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi des jeunes (ANPEJ) et la Délégation à l’entrepreneuriat rapide des femmes et des jeunes (DER/FJ), de même que plusieurs entreprises ont été invitées à participer à cette foire, “car leur engagement est crucial dans la création d’emplois décents”.

“Bien que l’État joue un rôle vital [en matière d’emploi], son action ne suffit pas”, a souligné Fara Ndiaye, avant d’appeler à “un partenariat renforcé avec le secteur privé pour stimuler la croissance économique et favoriser la création d’emplois dans des secteurs clés tels que la santé et l’industrie”.

La région de Louga, “une zone d’immigration majeure, fait face au défi de retenir ses jeunes talents”, a fait observer Fara Ndiaye, plaidant en faveur de politiques pouvant “faciliter l’accès des jeunes à la terre et aux ressources de production”.

Il a également encouragé “les jeunes à envisager l’entrepreneuriat comme un moyen de prospérer dans une région dotée d’un potentiel agro-industriel considérable”.

“L’appel lancé à l’État du Sénégal est clair : accélérer l’industrialisation de la région de Louga pour créer des entreprises viables et compétitives, offrant ainsi des emplois décents et stimulant le développement de l’élevage et de l’agriculture”, a-t-il dit.

“Cette foire de l’emploi n’est pas seulement une plateforme de recrutement, mais un symbole d’espoir et de détermination pour une jeunesse sénégalaise résolue à forger son propre destin dans un monde en perpétuelle évolution”, a-t-il fait valoir.

DS/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-CULTURE / Kaffrine : le roi du Ndoucoumane intronisé samedi

Kaffrine, 24 juin (APS) – L’actuel roi du Ndoucoumane, Talla Ndiémé Ndao, va ê…