Dakar, 4 mars (APS) – Une ”caravane mauve” initiée par le Collectif des féministes du Sénégal (CFS) va sillonner quatre régions du pays, du 3 au 10 mars, en vue de mobiliser des voix pour “sensibiliser par une approche féministe sur les droits des femmes et filles”.

Cette caravane dite militante, officiellement lancée lundi, à la place du Souvenir africain, va parcourir les régions de Dakar, Thiès, Louga et Saint-Louis.

“C’est une initiative très originale qui permet à travers quatre régions de mobiliser des voix au niveau des communautés visitées (Bajenu Gox, jeunes et les hommes) pour sensibiliser et faire passer des messages porteurs”, a expliqué Adama Pouye, co-coordinatrice du Collectif des féministes du Sénégal.

Selon Adama Pouye, à travers cette caravane, il s’agit de casser avec les célébrations festives constatées lors des différentes commémorations de la Journée mondiale de la femme, dont l’édition 2024 porte sur le thème “Investir en faveur des femmes : accélérer le rythme”.

Il faut, dit Adama Pouye, faire passer des messages devant permettre la promotion de davantage de femmes des postes de responsabilités et à des postes décisionnaires.

Le Collectif des féministes du Sénégal, engagé depuis 2020 dans la prise en charge de problèmes auxquels les femmes sont confrontées, compte sensibiliser sur toutes les formes de violences subies par les femmes, en particulier “dans ce contexte politique très compliqué”, selon sa co-coordinatrice.

“Il faut que des jeunes filles puissent être promues et accompagnées dans le leadership”, plaide Adama Pouye, avant d’inviter les femmes à miser sur “la sororité” pour porter des messages devant permettre aux femmes de se sentir davantage en sécurité.

Diverses activités sont prévues lors de cette caravane, dont des panels, ateliers et une exposition des pionnières féministes pour “mobiliser des voix et sensibiliser sur la prévention et la prise en charge holistique des multiples formes de violences sexuelles et sexistes à l’égard des femmes et des filles du Sénégal”.

Se disant honorée de participer à cette “caravane mauve” dont l’ambition est de faire avancer la cause des femmes, l’ambassadrice du Canada au Sénégal, Marie-Geneviève Mounier, estime que beaucoup a été fait dans la promotion de l’égalité de genre au Sénégal, mais “il y a une longue route à parcourir”.

L’avancement d’une société “passe par le fait que les femmes occupent leur espace de façon égale, équitable et juste”, a fait valoir l’ambassadrice du Canada, qui promet d’être présente à l’étape de Saint-Louis de cette caravane.

Les ambassadrices de l’Afrique du Sud, de la Belgique, du Ghana, du Kenya, du Portugal et du Pakistan étaient également présentes au lancement officiel de cette caravane.

FKS/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SANTE / Les nouvelles autorités invitées à veiller au bon fonctionnement des centres d’hémodialyse

Louga, 13 avr (APS) – Le Mouvement national des insuffisants rénaux du Sénégal a, par la v…