Dakar, 29 mai (APS) – Une bonne partie de la bibliothèque de l’ancien président Léopold Sédar Senghor devant faire l’objet d’une vente aux enchères le 16 avril dernier, à l’hôtel de Caen, en France, a pu être ”sauvée et restituée” au Sénégal, après son rachat par le gouvernement sénégalais, a appris l’APS, mercredi.

Le patrimoine du poète président a été “sauvé et restitué”, informe le quotidien national “Le Soleil” dans sa livraison du jour faisant état des trésors de la bibliothèque parisienne de Senghor.

Une délégation du gouvernement conduite par le secrétaire d’Etat à la Culture, aux Industries créatives et au Patrimoine historique, Bacary Sarr, accompagné du directeur du livre et de la lecture, Ibrahima Lo, et de l’ambassadeur du Sénégal en France, Maguette Sèye, a pu faire le déplacement à Caen, dans les locaux du commissaire-priseur.

“Le secrétaire d’Etat à la Culture, aux Industries créatives et au Patrimoine historique Bacary Sarr a pu faire le déplacement à Caen dans les locaux du commissaire-priseur chargé de la vente pour s’assurer de visu de l’authenticité du patrimoine littéraire et pédagogique que représente cette bibliothèque de Léopold Sédar Senghor”, rapporte le journal.

Il ajoute qu’après avoir parcouru quelques ouvrages, la délégation a constaté, avec “admiration”, “l’amplitude des recherches intellectuelles du président Léopold Sédar Senghor et de son ouverture aux culture du monde”.

Le Soleil parle de “deux palettes et demie d’ouvrages, soit plus de 800 œuvres dont 343 livres dédicacés […]”. Il souligne que “l’Etat du Sénégal, très vite, a su réagir via son ambassadeur en France, El Hadji Maguette Sèye, pour stopper la vente publique et restituer ce patrimoine historique du premier Président sénégalais à sa patrie d’origine”.

Il ajoute que la partie sénégalaise étudie les possibilités de collaboration avec la ville de Verson (France) afin de conserver le patrimoine du couple Léopold Sédar Senghor et son épouse Colette, en vue d’en faire “une source scientifique et pédagogique pour les générations de chercheurs à venir”.

La dernière demeure du couple et tout son contenu avait été légué à la ville par Colette Senghor.

FKS/ASG/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE-ENFANCE / Appel à une ”mobilisation accrue” pour l’élimination du travail des enfants d’ici 2025

Louga, 12 juin (APS) – L’élimination du travail des enfants sous toutes ses fo…