Dakar, 9 mars (APS) – L’Association  “As haboul yamine” (de l’arabe, ceux qui cherchent la satisfaction d’Allah), invite les Sénégalais à adopter la culture du don de sang qui, dit-elle, permet de “régénérer le système humain et de déceler des maladies afin de penser aux soins nécessaires”.

“Nous appelons les Sénégalais à adopter la culture du don de sang, car cela régénère le système humain et permet aussi de déceler les maladies dans le corps et d’apporter des soins”, a estimé Fatou Céline Basse en charge de la commission santé de cette association.

Elle s’exprimant à l’occasion d’une cérémonie de don de sang organisée ce samedi dans le cadre des festivités de la célébration de la journée internationale du 8 mars dédiée aux droits des femmes.

Mme Basse a expliqué que le but consistait à ne pas rester “dans le folklore du 8 mars, en organisant une séance de don de sang, afin de permettre au Centre national de transfusion sanguine de ne pas être dans le stress lié au manque de sang pendant le Ramadan”, le mois de jeûne des musulmans qui démarre la semaine prochaine.

 Elle indique que l’objectif de 100 poches de sang qu’elles s’étaient fixées a été dépassé durant cette journée.

Créée en janvier 2023 à Dakar, l’Association “As haboul yamine” regroupe des femmes sénégalaises, exerçant dans l’administration publique, le secteur privé et la diaspora, a-t-on appris de sa présidente, Top Sèye.

Ses membres se veulent “investir dans l’économie solidaire” à travers des programmes de formation ciblant “les jeunes et les femmes issus des couches vulnérables”, a ajouté Mme Sèye.

Elle a aussi évoqué leur engagement dans la lutte contre le cancer adulte et infantile, ainsi que la mise à disposition de matériel médical pour des pouponnières et hôpitaux.

AMN/SMD/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-SOCIETE / Tambacounda : le gouverneur appelle au renforcement des moyens matériels et humains de la douane

Tambacounda, 16 avr (APS) – Le gouverneur de Tambacounda, Guedj Diouf, après une sai…