Kaolack, 25 jan (APS) – Un million sept-cents abonnés de la Sénélec, sur deux millions quatre-cents clients ont opté pour la formule de prépaiement basée sur le système dit “Woyofal” (alléger en wolof), a-t-on appris du délégué régional centre-ouest de la société nationale d’électricité, Lémou Diallo.

“Sur l’ensemble du territoire national, à la date du 31 décembre 2023, Sénélec compte deux millions quatre-cents clients dont un million sept-cents abonnés du +Woyofal+, soit près de 73% de taux de pénétration. En d’autres termes, sur dix clients de Sénélec, les sept sont dans le +Woyofal+”, a-t-il révélé.

Il s’exprimait au nom du directeur général de Sénélec mercredi, à Kaolack (centre), dans la cadre de la journée dédiée à cette société d’électricité lors de la huitième Foire internationale de Kaolack (FIKA).

Lémou Diallo a abordé, à cette occasion, plusieurs questions dont celle du prépaiement et des services nouveaux mis en place au profit de la clientèle de la Sénélec, chargée de la production et de la commercialisation de l’électricité au Sénégal.

” [Cette journée] nous permet d’avoir une réponse de proximité avec notre clientèle et de profiter de la foire pour avoir un cadre d’échanges avec nos partenaires”, a expliqué M. Diallo.

Interpellé sur la cherté des factures d’électricité dénoncée par certains abonnés, Lémou Diallo a répondu que la Sénélec applique les directives du gouvernement, saluant la décision du ministère du Pétrole et des Energies de supprimer la tarification sur la troisième tranche.

“La Commission de régulation du secteur de l’électricité nous donne la tarification, et nous l’implantons dans notre système”, a précisé M. Diallo, avant de rappeler que l’objectif du Sénégal d’atteindre l’accès universel à l’électricité en 2025, objectif pour lequel Sénélec constitue “un acteur majeur”.

Dans ce cadre, la société met en œuvre “un vaste programme” d’électrification, selon son délégué régional centre-ouest.

“L’année dernière, la société nationale avait mis quatre-cents milliards de francs CFA et cette année un peu plus sur des projets d’investissement, parce que nous voulons électrifier tout le territoire national et nous pensons qu’en 2025, l’accès universel sera une réalité au Sénégal”, a assuré M. Diallo.

Il a signalé que dans beaucoup de localités du centre-ouest du pays, l’accès universel à l’électricité “est presque une réalité, particulièrement vers les zones de Nioro du Rip, Ndoffane, Keur Ayip et bien d’autres. Il n’y a plus de village qui n’est pas électrifié” dans cette partie du pays.

“Nous avoisinons les 100% de taux d’électrification, ce qui est encourageant en termes de statistiques pour la délégation centre-ouest de la Sénélec et au niveau national”, a poursuivi Lémou Diallo.


ADE/ADL/BK

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AGRICULTURE / L’ISRA dans une dynamique de produire des semences de prébase adaptées au changement climatique

Dakar, 27 fév (APS) – L’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) est dans une dy…