Dakar, 14 juil (APS) – L’Etat a mis en place beaucoup de leviers pour faciliter le financement des entreprises, a souligné Dr Diop Baye Samba, directeur de la réglementation et des affaires juridiques de l’autorité de régulation des marchés, citant la Délégation à l’entreprenariat rapide (DER), le Fonds Souverain d’Investissements Stratégiques (FONSIS), le fonds de garantie d’investissement prioritaire (FONGIP), le 3Fpt (Fonds de financement de la formation professionnelle et technique), entre autres.

‘’Pour l’accès facile au financement, l’Etat a mis en place plusieurs leviers, comme la DER, le 3Fpt, le FONSIS, le FONGIP. Mieux, il a mis en place la direction de l’emploi qui accompagne les entreprises dans la prise en charge de leur personnel et la rémunération’’, a-t-il dit.

Dr Diop Baye Samba s’exprimait ce vendredi lors d’un panel portant sur ”les mécanismes de financement innovants et spécifiques’’. Cette activité se déroule dans le cadre de la 3e édition du ”’Forum de la PME sénégalaise”.

Dr Diop Baye Samba fait savoir que l’Etat a produit, dans le cadre du code des marchés publics, ce qu’on appelle ”les marchés réservés” pour permettre aux acteurs d’accéder à la commande publique.

‘’Aujourd’hui 5% de tous les marchés sont réservés aux acteurs de l’économie sociale et solidaire dont les 2% aux entreprises majoritairement détenues par des femmes’’, a-t-il dit, ajoutant que l’Etat a exonéré, dans le même but, les participants à produire des garanties de soumission.

Dr Diop soutient que grâce aux efforts de l’Etat, ‘’l’entreprenant n’est soumis qu’à une formalité de déclaration’’.

‘’A côté de ces réformes apportées par l’ARCOP dans le code des marchés, nous avons aussi la mise en place de la caisse centrale des marchés publics pour financer la passation de marché dans toutes ses étapes (…)’’, a ajouté Dr Ibra Mbaye, Directeur de la planification suivi-évaluation, expert des passations de marchés.

‘’Il y a aussi des outils qui sont mis en place pour faciliter le financement de l’exécution de la passation de marché’’, ajoute-t-il.

Dr Diop invite les entreprises à se formaliser pour pouvoir ‘’apporter des justificatifs’’. ‘’On doit confier le marché public à quelqu’un qui a la capacité technique, juridique et financière’’, renseigne-t-il.

Pour lui, c’est dans ce cadre que l’Etat a mis en place ‘’depuis belle lurette l’APIX avec les guichets uniques qui facilitent les conditions de formalisation’’.

L’Etat s’entoure aussi de toutes les garanties pour ‘’gérer le risque et s’assurer du rendement des PME, avec la mise en place par l’ADEPME d’un programme de labélisation’’.

‘’Cet outil au cœur du guichet unique de financement permet au demandeur de pouvoir mesurer sa performance en étant accompagné par les structures d’encadrement qui sont agréés par la BCEAO, les experts comptables, les experts agrées par l’ADEPME, les chambres de commerce qui agréent des experts’’, a dit Idrissa Diabira, directeur de l’ADEPME.

Pour M. Diabira, l’objectif est de ‘’se donner la capacité d’un processus pour renforcer l’éligibilité de la PME en améliorant sa crédibilité, son management et la principale de ses activités’’.

CS/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SÉNÉGA-SPORTS-RÉSULTATS / Ligue 1: Teungueth Fc bat l’Us Gorée Gorée et creuse l’écart en haut du classement

Dakar 13 avr (APS) – L’équipe de Teungueth Fc a dominé l’Us Gorée sur le…