Dakar, 24 mai (APS) – Le Conseil national de lutte contre le Sida (CNLS) a reçu, mercredi, un don de 15 millions de francs CFA de la Banque islamique (BIS), pour soutenir les enfants vivant avec le VIH dans le cadre de la campagne ‘’Prenons un enfant par la main’’, a constaté l’APS.

Cette enveloppe, destinée à la prise en charge d’une centaine d’enfants pour toute une année, servira non seulement au remboursement de transport, mais aussi à l’achat de petit déjeuner des enfants et à leur appui nutritionnel.

‘’Depuis deux ans, nous avions lancé une campagne de mobilisation nationale pour appeler à la générosité de nos concitoyens du secteur privé, mais aussi au niveau national pour nous accompagner dans la lutte contre le Sida, parmi lesquels la BIS a répondu en prenant en charge une centaine d’enfants’’, a déclaré la secrétaire exécutive du CNLS, Dr Safiatou Thiam.

Selon elle, malgré de bons résultats obtenus dans la lutte contre le Sida au Sénégal, où 90% d’adultes sont mis sous traitement, il y a moins de 50% d’enfants qui sont dépistés. ‘’Et les enfants qui sont dépistés, même s’ils sont mis sous traitement, la moitié d’entre eux ne guérissent pas. Ils finissent par rendre l’âme. Ces enfants ont vraiment une expérience de vie basse’’, a-t-elle déploré, lors de la cérémonie de remise du don.

Elle a expliqué que c’est cette situation qui a poussé le CNLS à réfléchir et à comprendre que des problèmes sociaux liés à leur environnement socioéconomique restent la cause de tout ce problème. D’où, selon elle, l’importance de cette campagne.

‘’C’est un don très stratégique, car nous pensons que pour pérenniser les acquis que nous avons dans la lutte contre le Sida, il faut qu’on ait une plus grande participation du secteur privé national, avec des ressources internes du pays’’, a-t-elle estimé.

Pour la réussite de cette campagne, le CNLS compte travailler pour qu’aucun enfant ne naisse plus avec le VIH à travers le programme d’élimination de la transmission mère-enfant et veiller à l’épanouissement de ceux qui sont porteurs du virus en les accompagnant à l’école, a indiqué le Dr Thiam.

‘’Le choix du CNLS nous paraît naturel, dans la mesure où il vient en appui aux personnes vivant avec le VIH (PVV) et, surtout, lutte contre le Sida. Donc, la BIS souhaite venir en aide aux populations de manière générale’’, a, pour sa part, souligné le directeur général adjoint de la BIS, Mamadou Faye.

‘’Ce don n’est que minime par rapport à ce que nous allons faire, nous continuerons à explorer toutes les voies du partenariat avec le CNLS pour pouvoir l’appuyer davantage dans toutes les actions qu’ils vont mener pour les populations’’, a-t-il fait valoir.

AMN/MD/ASG

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION-EVENEMENT / Aux origines de la Ziar générale de Tivaouane, un rendez-vous entre un guide spirituel et ses disciples

Tivaouane  21 avr (APS) – Cinq ans après le décès de son père en 1922, Serigne Babac…