Dakar, 1er déc (APS) – L’Assemblée nationale a clôturé jeudi soir le marathon budgétaire de l’année 2024 avec le vote de la Loi de finances initiale (LFI), dont le montant s’élève à 7003,6 milliards de francs CFA, contre 6411,5 milliards CFA en 2023, soit une augmentation de 592,1 milliard FCFA en valeur absolue et 9,2% en valeur relative.

Dans ce budget, 1248,2 milliards FCFA correspondent à l’amortissement de la dette, a indiqué Mamadou Moustapha Ba. ‘’Certains voudraient qu’on en retranche les 1248,2 milliards FCFA correspondant à l’amortissement de la dette en 2024, pour afficher un budget de 5 755,4 milliards FCFA’’, a-t-il fait observer, en réaction aux critiques de quelques députés.

Se livrant à des explications techniques, il estime que ‘’ce serait tromper le Parlement que de mettre en avant un budget qui ne comprendrait pas le remboursement du capital de la dette’’.

M. Ba s’est livré à des rappels historiques, en relevant qu’en 1981, le dernier budget préparé par le président Léopold Sédar Senghor s’élevait à 191,6 milliards FCFA, y compris le service de la dette.

En 2000, a-t-il ajouté, le président Abdou Diouf a quitté le pouvoir en laissant un budget de 831,5 milliards FCFA, comprenant le service de la dette. En 2012, le dernier budget du président Abdoulaye Wade s’élevait à 2344,8 milliards FCFA, y compris le montant du service de la dette.

‘’Nous sommes en 2023 et certains voudraient nous reprocher d’avoir préféré dire à l’Assemblée nationale, qu’en adoptant cette loi de finances, vous autorisez en réalité le paiement de 7003,6 milliards FCFA, incluant l’amortissement de la dette’’, s’est étonné le ministre. La réalité est que Macky Sall laissera à son successeur un budget de 7 003,6 milliards FCFA, a-t-il martelé.

OID/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-RAILS-RELANCE / GTS offre cinq jours de gratuité entre Thiès et Diamniadio, à partir de mercredi (DG)

Thiès, 5 mars (APS) – Les Grands trains du Sénégal (GTS) vont offrir cinq jours de s…