Saint-Louis, 8 déc (APS) – L’Université Gaston Berger de Saint-Louis (nord) a abrité, vendredi, un atelier de validation des offres de formation de l’Unité de formation et de recherche (UFR) des sciences de l’éducation, de la formation et du sport (SEFS), a constaté l’APS.

‘’Aujourd’hui, nous sommes là pour procéder à la validation des offres de formation de l’UFR des SEFS, qui s’inscrit dans le cadre de la diversification et de l’innovation’’, a déclaré le directeur de ladite UFR, Professeur Assane Diakhaté.

Le Pr Diakhaté s’entretenait ce vendredi avec des journalistes, en marge de la cérémonie d’ouverture de cette activité qui s’est tenue dans les locaux du Centre d’excellence africain en mathématiques, informatique et TIC (CEA-MITIC) de l’UGB. Une rencontre durant laquelle la question de la santé mentale a été largement évoquée.

‘’Nous sommes partis d’une analyse des besoins socio-économiques mais aussi en partant de cet objectif de participer au développement du capital humain du Sénégal. Nous avons constaté qu’au Sénégal et presque dans beaucoup de pays, cette question très importante de la santé mentale, de la psychologie en général est laissée en rade’’, a expliqué le Pr Diakhaté. Dans le domaine de la psychologie, seule l’université de Dakar a ouvert un département et cette ouverture est restreinte, a-t-il déploré.

L’UGB, dans le cadre de sa montée en puissance, et à travers l’UFR SEFS, a jugé nécessaire de développer une licence pour ouvrir des spécialités en neuroéducation, en psychologie clinique, en santé mentale mais aussi en psychologie du sport, a-t-il révélé. Ce sont ces domaines-là qui ont été ciblés pour offrir d’abord les bases d’une formation en licence, a-t-il précisé. ‘’Ensuite, nous avons également, dans le domaine des sciences et techniques, des activités physiques et sportives, une licence en éducation et motricité”, a-t-il ajouté.

Il a signalé que “cette licence a été accréditée par l’Autorité nationale d’assurance qualité” (ANAQ). Il a rappelé que la question de la santé mentale est devenue une problématique mondiale.

Le vice-recteur de l’UGB, Professeur Saliou Diouf, le directeur de l’Institut national supérieur de l’éducation populaire et du sport (INSEPS), Professeur Souleymane Diallo, la représentante du ministère de la Femme, de la Famille et de la Protection des enfants, Mariétou Diaw, entre autres personnalités, ont pris part à cet atelier.

CGD/AMD/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Uncategorized

Voir aussi...

VIDEO / Grand Tortue Ahmeyim ( GTA ): le Projet exécuté à 91%…( Ministres )