Mbour, 3 nov (APS) – Le Premier ministre a prôné la création d’un modèle de banque d’investissement publique qui va récolter toutes les actions de l’Etat afin d’accompagner le secteur privé du tourisme

‘’Ce qui va aider le secteur privé globalement, c’est que l’Etat est en train de travailler sur la mise en place d’une banque, nous avons de nombreuses actions dans les banques que nous devons récolter ‘’, a-t-il dit lors d’une rencontre économique avec les acteurs touristiques de Mbour. 

Il a cité des banques comme le Crédit agricole où l’Etat détient à hauteur de 70 à 80 % des actions, la Banque de l’habitat du Sénégal (BHS), la Banque nationale pour le développement économique (BNDE) ou encore la Caisse de dépôt et de consignation (CDC). 

‘’Il ne s’agit pas de les fusionner, mais il faut qu’on trouve des mécanismes pour récolter toutes ces actions et c’est une question que nous allons adresser pour une meilleure efficacité sur le plan financier et économique’’, a-t-il poursuivi, en précisant que des pays comme la Côte d’ivoire ou la France ont déjà ce modèle de banque. 

Amadou Bâ a ainsi invité les acteurs du tourisme à une ‘’rencontre spéciale” pour discuter de ces questions, puisque le crédit hôtelier mis en place en 2015 pour soutenir le secteur “n’est pas suffisant“, a-t-il noté. 

‘’Maintenant, c’est le Fongip qui va permettre de soulager, car il nous faut une articulation entre le secteur privé qui investit dans le tourisme et l’Etat qui met en place des mécanismes sans dépasser la limite du possible, car il y a aussi d’autres secteurs à soutenir’’, a-t-il indiqué, insistant sur l’importance de tenir une réunion spéciale, surtout dans un contexte de réforme du Code général des impôts. 

Les acteurs du tourisme ont tour à tour évoqué les difficultés du secteur, sans manquer de louer les efforts de l’Etat. 

Boly Guèye, président de la chaîne de valeur tourisme, a rappelé l’appui “conséquent“ de l’Etat au secteur du tourisme, notamment durant la crise sanitaire liée au Covid-19. 

Il a aussi rappelé que l’Etat a signé une convention avec tous les acteurs touristiques? précisant que l’article 16 de cette convention dit clairement que ‘’tous les acteurs établis dans la station balnéaire de Saly doivent pouvoir mettre la main à la pâte pour accompagner (l’Etat), que ce soit dans la prise en charge de l’éclairage, du ramassage des ordures ou même du nettoiement des plages’’.

D’autres acteurs comme Boubacar Sabaly, directeur de l’hôtel Bougainvillées  et président du syndicat d’initiative du tourisme Mbour/Thiès, sont revenus sur la question de la fermeture de nombreux hôtels à Saly. 

Sur ce point, le Premier ministre a assuré que certains dossiers sont en train d’être suivis au plus haut niveau et que la prochaine concertation avec les acteurs permettra d’aborder cette question.

MF/ADI/ASG

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-TRANSPORT / El Hadji Malick Ndiaye remet les clefs de 500 taxis à gaz à 20 GIE

Thiès, 13 juin (APS) – Le ministre des Infrastructures et des Transports terrestres …