Thiès, 20 avr (APS – Plusieurs dignitaires religieux et autorités académiques ont pris part, vendredi, à l’inauguration d’une mosquée construite au quartier Keur Massamba Guèye 2 Extension, dans les faubourgs de Thiès, avec l’appui de l’ONG International Charity Organization (ICO).

La mosquée est équipée d’une salle de classe dotée d’un système solaire, où devront se dérouler à tour de rôle des enseignements pour enfants et adultes, ainsi que d’un puits avec motopompe, pour aider les femmes du quartier à faire du maraîchage, a expliqué l’imam Babacar Niang, un des responsables du lieu de culte.

La cérémonie d’inauguration intervenue aussitôt après la prière du vendredi, a enregistré la présence de Cheikh Bamba Touré, fils de feu Serigne Saliou Touré, qui était le représentant du khalife des mourides à Thiès, de l’Imam Kaïré, de Mouhamadou Lô, formateur au Centre régional de formation des personnels de l’éducation (CRFPE).

Moustapha Ségnane, secrétaire général national du SNELAS/FC, un syndicat d’enseignants de langue arabe, membre du G7 et Seyda Arame Seck, responsable des “Ndeyu daara“ (marraines d’école coranique) étaient aussi présents.

Erigée sur deux terrains jumelés d’une superficie totale de 600 mètres carrés, offerts par le doyen Elhadji Maodo Guèye, désigné à titre honorifique pour diriger la première prière du vendredi, la mosquée a été construite en deux mois.

Plusieurs orateurs ont insisté sur la solidarité qui a prévalu depuis le début du chantier, avec les contributions en nature et en espèces d’un voisinage hétéroclite qui a fourni l’eau, le sable, l’hébergement et la restauration des ouvriers.

Les habitants des maisons environnantes, aussi bien les musulmans que les chrétiens, ont à tour de rôle servi à manger aux ouvriers, a dit Lamine Fall, chargé de la commission religieuse, qui a salué là un “exemple de dialogue islamo-chrétien”.

Un maître coranique membre de la communauté malienne et qui tient son “daara” (école coranique) dans les parages, a été choisi, pour diriger les cinq prières quotidiennes.

La participation des habitants du quartier de Keur Massamba Guèye 2 ou Touba Darou Salam, aux travaux, a aussi été soulignée.

Pour Lamine Fall, la construction de cette mosquée dans ce nouveau quartier éloigné du centre ville et des autres lieux de culte musulmans, est “venue à son heure”.

Selon l’imam, Babacar Niang, le premier projet, après l’érection de l’édifice religieux, est de construire un mur de clôture et le second d’y aménager une morgue équipée et aux normes.

Il sera aussi question de trouver un plus grand espace pour le maraîchage des femmes, a-t-il ajouté.

Keur Massamba Guèye Extension, encore appelé Almadies 2, relève de la commune de Fandène, même s’il est contigu à la commune de Thiès ouest. Peuplé d’environ 2000 habitants, il est confronté à un problème d’enclavement, notamment en période d’hivernage.

L’ONG ICO dont le siège est aux Emirats arabes unis, est présente au Sénégal depuis une trentaine d’années, à travers ses deux départements : celui  dédié à la prise en charge et au développement familial et l’autre qui s’occupe de programmes et projets, et qui réalise des lieux de culte, écoles, hôpitaux, “daraas”, équipements sanitaires, ouvrages hydrauliques, a expliqué son représentant Babacar Sadikh Diouaré.

Il exécute des programmes saisonniers, à certaines occasions, comme lors des fêtes musulmanes. Une récente évaluation de ses actions sociales durant le ramadan passé au Sénégal, a fait état de  300 millions de FCFA injectés, a dit M. Diouaré.

ADI/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-FOOTBALL-RESULTAT  / National 1 : l’AS Bambey se qualifie pour la première fois de son histoire en ligue 2

Mbacké, 28 mai (APS) – L’AS Bambey ( 3e, 36 pts) s’est qualifiée mardi en ligu…