Matam, 15 mars (APS) – Le candidat de la République des Valeurs à la présidentielle du 24 février, Thierno Alassane Sall, a promis de mettre à la disposition des populations des zones enclavées des hôpitaux mobiles pour faciliter leur accès aux soins de santé.

“Les populations qui vivent dans certaines zones de la région souffrent souvent de maladies héréditaires et ont du mal à se soigner, surtout celles qui se trouvent dans les zones enclavées. Nous avons la ferme résolution de mettre à la disposition de ces personnes des hôpitaux mobiles qui vont leur permettre d’avoir accès aux soins”, a-t-il dit.

Thierno Alassane Sall s’exprimait vendredi à l’occasion d’une caravane organisée à Matam et Ourossogui, dans le cadre de la campagne électorale pour le prochain scrutin présidentiel.

Dans le domaine de l’éducation, M. Sall se dit décidé à prendre à bras-le-corps la question du manque d’enseignants, notamment dans le département de Ranérou, où selon lui 110 écoles n’ont pas assez d’enseignants.

“Nous voulons faire en sorte que les enfants de l’une des régions les plus défavorisées du pays ne soient pas aussi défavorisés par l’enseignement public, parce que leurs écoles ne disposent pas les qualités et l’encadrement nécessaires”, a promis le député à l’Assemblée nationale.

L’ancien ministre de l’Energie a aussi évoqué la question de l’exploitation des phosphates dans le département de Kanel.

Sur ce sujet, il a soutenu que la zone d’exploitation est “totalement oubliée” en termes de transformation, “alors que les sociétés minières exploitant le phosphate chargent des camions remplis d’engrais destinés à l’exportation”.

Dans le domaine de l’agriculture, il a déploré “l’échec total” de politiques agricoles dans la région de Matam qui dispose pourtant de terres arables en quantité suffisante, selon lui.

Pour résoudre ce problème, il promet d’insister sur l’enseignement technique dans cette région, pour que l’agriculture et les métiers liés à la transformation agricole “soient au cœur” de la formation avec le programme “Ecole-champ”.

“Nous voulons que nos paysans soient les plus compétitifs au monde, et qu’ils aient des rendements très élevés”, a-t-il dit.

AT/BK

Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-COMMERCE-COLLECTIVITES / Thiès : les pouvoirs publics en croisade contre l’occupation anarchique autour du marché central

Thiès, 19 avr (APS) – Des commerçants et occupants du marché central de Thiès interr…