Kaolack, 15 mars (APS) – Le candidat à l’élection présidentielle, Thierno Alassane Sall, a mis en exergue, jeudi, le ‘’potentiel agricole inestimable’’ de la région de Kaolack, estimant que la production des différentes spéculations culturales devrait être accompagnée par la création d’industries pour booster le développement économique.

”Kaolack a un potentiel agricole inestimable surtout avec la production de graines d’arachides. Une production qui devrait être accompagnée par la création d’unités de transformation et la création de l’emploi’’, a-t-il soutenu lors de son passage dans la ville dans le cadre de la campagne électorale en perspective de l’élection présidentielle du 24 mars prochain.

Leader du parti politique ‘’La République des valeurs -Réewum Ngor’’, promet de rendre ‘’plus attractive’’ cette région dans le domaine du tourisme, en développant une ‘’agriculture moderne’’ et d’exploiter le potentiel économique de Kaolack.

Soulignant l’importance du tourisme religieux à Kaolack, Thierno Alassane Sall appelle à  une ‘’action collective pour revitaliser la ville et stimuler son développement durable”.

Il déplore le visage que présente cette ‘’belle région du Saloum’’ qui, selon lui, est désormais caractérisée par un ‘’vide total’’ en matière d’infrastructures sociales de base et industrielles.

Thierno Alassane Sall a rappelé que les rails ont été installés à l’époque coloniale où la population sénégalaise était estimée à deux millions d’habitants. ”Maintenant que nous sommes à dix-huit millions, ces infrastructures ne sont plus adaptées et ne permettent plus le transport de marchandises’’, a-t-il dit.

‘’L’assainissement est aussi un problème à Kaolack. Et il suffit de lire le visage du Kaolackois lambda pour comprendre le niveau de stress et le désarroi qu’il dégage. L’espoir de ces jeunes, pour la plupart, conducteurs de moto +Jakarta+, semble perdu. Et une partie de cette jeunesse désespérée tente l’aventure par la mer’’, a encore relevé M. Sall.

Partout dans la région, ajoute-t-il, ”un décor assez troublant est visible dans une anarchie indescriptible’’. Il a souligné que les gargotes et autres tabliers installés partout dans la ville de Kaolack prouvent à suffisance le manque d’emploi chez les jeunes populations.

‘’Il faut impérativement apporter des changements pour permettre aux populations de vivre dans la paix, en parfaite harmonie, avec un développement durable’’, a fait valoir le candidat de la coalition ‘’TAS 2024’’.

ADE/ADL/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-CULTURE / MASA 2024 : une édition pour assumer la ‘’fonction économique’’ de l’évènement, selon son directeur général

Dakar, 12 avr (APS) – La 13e édition du Marché des arts et du spectacle d’Abidjan (MASA), …