Dakar, 13 mars (APS) – Le Programme alimentaire mondial (PAM) a déclaré avoir besoin en urgence de 242 millions de dollars soit plus de 145 milliards FCFA, pour financer ses opérations de soutien aux réfugiés soudanais touchés par la crise à l’est du Tchad au cours des six prochains mois.

‘’Les programmes de distribution de vivres s’arrêteront dans quelques semaines en l’absence d’un financement urgent. Pour assurer un soutien continu aux personnes touchées par la crise au Tchad au cours des six prochains mois, l’agence onusienne (…) a besoin d’urgence de 242 millions de dollars’’, a indiqué un communiqué relayé mardi par le site d’information Onuinfo.

Le représentant du PAM au Tchad a alerté sur la rareté des ressources financière qui risque de bloquer les opérations d’aide humanitaire.

‘’Nous sommes engagés dans une course contre la montre. La petite fenêtre permettant de prépositionner des fournitures se referme rapidement et notre financement s’épuise à ce moment dramatique’’, a averti Pierre Honnorat.

Selon lui, les opérations ont été réduites à des proportions laissant des personnes ‘’au bord de la famine’’.

Le programme alimentaire mondiale ‘’s’empresse d’acheter, de transporter et de prépositionner suffisamment de stocks dans l’est du Tchad pour approvisionner à la fois sa réponse aux réfugiés et ses opérations transfrontalières au Darfour”.

Le financement doit être disponible pour que ces opérations puissent être déroulées avant l’installation de la saison des pluies ‘’qui verra les routes devenir impraticables et les rivières de boue jonchées de camions bloqués’’, prévient l’agence onusienne.

Elle signale que faute de fonds, l’aide humanitaire sera suspendue pour 1,2 million de réfugiés soudanais.

Depuis plus de 10 mois, le Soudan fait face à un conflit armé entrainant le déplacement des populations.

Près de 560.000 réfugiés soudanais et 150.000 rapatriés tchadiens sont entrés au Tchad, qui accueille désormais plus d’un million de réfugiés, ce qui en fait l’une des populations de réfugiés les plus importantes et à la croissance la plus rapide d’Afrique, déplore le PAM dans son communiqué.

FD/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AFRIQUE-CULTURE / MASA 2024 : une édition pour assumer la ‘’fonction économique’’ de l’évènement, selon son directeur général

Dakar, 12 avr (APS) – La 13e édition du Marché des arts et du spectacle d’Abidjan (MASA), …