Dakar, 20 juin (APS) – Le gouvernement a déclaré mardi avoir subventionné de plus de 50 % quelque 2.200 tonnes d’aliments de bétail pour réduire les prix des moutons et aider les ménages à les acheter pour la fête de Tabaski, le sacrifice d’Abraham à commémorer par les musulmans mercredi 29 juin.

“L’État a mis en place un système de subvention de l’aliment de bétail […] Il a mis à la disposition des éleveurs 2.200 tonnes d’aliments de bétail subventionnés à plus de 50 %”, a dit Samba Ndiobène Ka, le ministre du Développement communautaire, de la Solidarité, de l’Équité sociale et territoriale.

S’exprimant au nom du Premier ministre et ministre de l’Élevage, Amadou Ba, lors d’une conférence de presse du gouvernement, il a dit que des éleveurs sénégalais, mauritaniens et maliens se trouvant au Sénégal bénéficiaient de cette subvention.

Le gouvernement a subventionné le prix de l’aliment de bétail pour permettre aux éleveurs de dépenser peu pour l’alimentation des moutons, afin de pouvoir les vendre aux ménages à des tarifs abordables, selon M. Ka.

Dimanche dernier, à onze jours de la fête de Tabaski, on enregistrait quelque 84.200 moutons à Dakar, contre 123.000 à la même période de l’année dernière, soit un déficit de 38.800 têtes, a-t-il signalé.

Les violentes manifestations survenues dans plusieurs villes du pays sont à l’origine de ce déficit, selon Samba Ndiobène Ka.

“Au niveau national, il y a un déficit de plus de 2.000 têtes”, a-t-il relevé, assurant que le Premier ministre, par un arrêté du dimanche 18 juin, a déchargé les éleveurs, dont ceux venus de la Mauritanie, d’une partie des taxes et droits de douane à payer.

Les contrôles exercés sur les éleveurs étrangers à l’entrée du territoire sénégalais ont été aussi assouplis, selon M. Ka.

Il assure que toutes les dispositions nécessaires ont été prises pour renforcer la sécurité des éleveurs et de leurs biens.

Samba Ndiobène Ka, ancien ministre de l’Élevage, affirme qu’une moyenne annuelle de 550.000 moutons provenaient de l’étranger chaque année en vue de l’approvisionnement des ménages sénégalais pour la Tabaski, qui aura lieu mercredi 29 juin.

Un programme mis en œuvre depuis 2017 a permis au Sénégal de réduire fortement les importations de moutons de 50 %, a dit M. Ka.

ABD/ESF/BK

 

 

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-EDUCATION-SOCIETE / L’IFAN présente trois travaux de recherche pour aider à mieux comprendre les inégalités de genre

Dakar, 28 mai (APS) – L’Institut fondamental d’Afrique noire de l’Université Cheikh Anta D…