Kaolack, 15 avr (APS) – Les acteurs impliqués dans l’approvisionnement de la région de Kaolack (centre) en moutons pour la prochaine fête de l’Aïd-el-kébir communément appelée Tabaski, tablent sur un objectif de cinquante mille têtes.

Réunis, lundi, à la salle des conférences de la gouvernance de Kaolack, autour de l’adjointe au gouverneur en charge des affaires administratives, Safiétou Joséphine Dieng, ils ont d’abord fait le bilan de la précédente édition.

Selon l’adjointe au gouverneur, ce Comité régional de développement (CRD) sur les préparatifs de la tabaski fait suite à une instruction du ministre en charge de l’Elevage.

”Le rôle de l’Administration territoriale, de manière générale, c’est d’abord de prendre toutes les mesures nécessaires pour une bonne organisation de la Tabaski, assurant l’approvisionnement correct du marché en moutons’’, a-t-elle expliqué.

Après cette réunion préparatoire, le gouverneur de région prendra un arrêté pour l’aménagement de points de vente normalisés pour les trois départements (Guinguinéo, Nioro du Rip et Kaolack) ainsi qu’une mise à disposition de l’aliment de bétail subventionné par l’Etat du Sénégal, à travers la Direction de l’élevage.

”Il y aura un suivi, pendant quarante-cinq jours des opérations, d’abord hebdomadaires et, ensuite, quotidiennes, aussi bien des points de ventes que des marchés hebdomadaires de la région pour voir le niveau d’approvisionnement du marché en moutons’’, a indiqué Dr Khady Ndiaye, directrice régionale de l’élevage et des productions animales.

Cette année, le ministère de l’Elevage s’est fixé un objectif de huit-cent-dix mille têtes de moutons pour un bon approvisionnement du pays, a signalé Dr Ndiaye, précisant que l’objectif fixé pour la région de Kaolack est de cinquante mille tête de moutons, comme ce fut le cas en 2023.

”En 2023, la région avait atteint cet objectif et avait même un surplus de vingt et huit mille six-cents têtes, soit un total de soixante-dix-mille six-cents têtes de moutons’’, a rappelé la directrice régionale de l’élevage et des productions animales qui promet de faire en sorte que les points de ventes non autorisés soient réglementés avec le soutien du gouverneur pour plus de sécurité.

Pour sa part, Safiétou Joséphine Dieng a souligné qu’un approvisionnement correct du marché en moutons passe par la sécurisation du bétail mais aussi par l’assainissement et l’hygiène publique tout au long de l’opération Tabaski.

”Instruction a été donnée à la directrice régionale de l’élevage et des productions animales de veiller au suivi de l’application de l’ensemble des mesures qui ont été prises à l’issue de la rencontre’’, a-t-elle dit.

Les préfets des différents départements tiendront également des Comités départementaux de développement (CDD) pour assurer le suivi, afin de ‘’permettre à tous les kaolackois de passer une bonne fête avec un accès aux moutons  à moindre prix’’.

ADE/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SÉNÉGAL-SANTE-COLLECTIVITES / Tivaouane : Un chirurgien-dentiste lance les activités d’un bloc dentaire par des consultations et des soins gratuits

Tivaouane, 26 mai (APS) – Le chirurgien-dentiste Babacar Ndiaye Amdy Diouf a lancé, …