Sédhiou, 27 oct (APS)- Un colloque de trois jours, invitant à « revisiter » l’histoire du Pakao pour en faire le soubassement du développement économique et social de cette partie méridionale du Sénégal, s’est ouvert, vendredi à Sédhiou, en présence de plusieurs experts venus de la diaspora, notamment des pays frontaliers, la Gambie et la Guinée Bissau, a constaté l’APS.

Le thème de cette rencontre scientifique qui se poursuit jusqu’à dimanche porte essentiellement sur « Sédhiou : histoire, culture et développement ». Elle sera l’occasion de revisiter l’histoire et la culture devant servir de base au développement local.

Un pré-colloque s’était tenu au mois de juin à Dakar, sous l’égide de l’Association pour le développement de Sédhiou (ADS).

‘’Sédhiou est historiquement un carrefour intellectuel et culturel, mais aussi une région qui regorge d’énormes potentialités pour son développement économique et social’’, avait relevé le secrétaire général du ministère de la Culture et du Patrimoine historique lors de ce pré-colloque.

Habib Léon Ndiaye, par ailleurs ancien gouverneur de cette région, notait que les organisateurs de cet évènement ont comme ligne de mire « le développement de Sédhiou, qui est aujourd’hui, l’enjeu principal », à savoir « mettre en commun les énergies pour créer des emplois pour les jeunes, exploiter les énormes potentialités de notre pays […] ».

« Nous allons ensemble avec les jeunes, les femmes et les personnes âgées revisiter l’histoire du Pakao ainsi que sa culture pour se projeter vers le développement économique et social du terroir », a déclaré le président de l’association pour le développement de Sédhiou (ADS), Cheikh Bounama Traoré.

Prononçant la leçon inaugurale de ce colloque international de trois jours (27-29 octobre), M. Traoré a relevé que « cette rencontre va servir de prétexte pour échanger sur les aspects historiques, culturels et le développement durable de la région de Sédhiou’’.

« Durant ces trois jours de réflexion, les conférenciers vont évaluer les potentialités dont regorge la région, pour ensuite proposer des pistes de solutions afin d’impulser davantage le développement économique, culturel et social du Pakao », at-il poursuivi.

Selon Cheikh Bounama Traoré, « Sédhiou est une ville remplie d’histoire et de culture, qui se sont par la suite repandues partout au Sénégal et dans la sous-région ».

« Cette réflexion sur l’histoire et la culture est importante pour la dignité humaine qui doit impacter sur la population plus particulièrement la jeunesse qui doit porter les destinées de la région « , s’est réjoui, le président du Conseil d’administration du musée des civilisations noires, Abdoulaye Racine Senghor.

Se félicitant de la pertinence de ce colloque, M. Senghor a parlé d’une « histoire, glorieuse, riche et multiforme » au menu des discussions, en faisant allusion à la royauté et aux structures sociales et religieuses du terroir.

OB/FKS/SMD/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGIONS-INFRASTRUCTURES / Le nouveau sanctuaire marial de Popenguine inauguré dans l’allégresse

Popenguine, 9 déc (APS) – Le secrétaire d’Etat du Vatican, le Cardinal Pietro Paroli…