Sédhiou, 27 mai (APS) – Des élèves du lycée Balla Moussa Daffé de Sédhiou (sud) en classe de terminale ont été sensibilisés, lundi, aux métiers verts, par l’Institut supérieur d’enseignement professionnel (ISEP) de Mbacké, dans le cadre d’un programme d’enseignement supérieur sur les énergies renouvelables mis en œuvre par l’Agence de coopération allemande pour le développement (GIZ).

L’ISEP de Mbacké propose des formations qualifiantes dans des domaines liés aux métiers verts tels que la technologie de l’écoconstruction, le développement territorial et l’agro-écologie.

”L’objectif est de sensibiliser les futurs bacheliers de Sédhiou aux opportunités offertes par ces métiers verts”, a expliqué Marthe Tatiana Diatta Diémé, conseillère technique au programme d’enseignement supérieur pour les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique (PESEREE) du GIZ.

Elle s’exprimait au terme des ateliers de travaux pratiques organisés à l’intention des élèves du lycée Balla Moussa Daffé de Sédhiou.

Le gouvernement sénégalais accorde une grande importance à la modernisation du secteur de l’énergie, notamment la promotion des énergies renouvelables, l’accès à l’électricité et l’efficacité énergétique, a-t-elle souligné.

Selon elle, les élèves du lycée Balla Moussa Daffé à Sédhiou ont participé à des ateliers de démonstration avec brio. ”Ils ont pu maîtriser les pratiques liées à l’installation mixte domestique du réseau de la Senelec ainsi que celle du photovoltaïque”, a-t-elle dit.

Binetou Badiane, élève en série S2, a salué le choix du lycée Balla Moussa Daffé pour accueillir cette initiative.

”Les séances de travail ont suscité un grand intérêt chez les élèves qui envisagent désormais d’embrasser ces nouveaux métiers verts après l’obtention du baccalauréat”, a expliqué Binetou Badiane.

Djibril Badji, proviseur du lycée Balla Moussa Daffé, a souligné l’utilité de ces ateliers pratiques pour les élèves qui souhaitent suivre des formations professionnelles après la classe de terminale.

Pour le proviseur, ”ces ateliers pratiques leur permettent de mettre en pratique ce qu’ils apprennent en théorie, même si les équipements en laboratoire sont limités dans notre établissement”.

Cette sensibilisation contribue à préparer la prochaine génération d’experts en énergies renouvelables et en efficacité énergétique au Sénégal, tout en favorisant le développement durable dans la région de Sédhiou, a-t-il salué.

OB/ASB/OID

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-AGRICULTURE-CAMPAGNE / Kédougou : un taux de mise en place de 95% des semences d’arachide (DRDR)

Kédougou, 14 juin (APS) – La mise en place des semences d’arachide a atteint un taux…