Sédhiou, 22 fév (APS) – Les tensions politiques liées au report annoncé de l’élection présidentielle du 25 février ont entrainé une série d’annulations de réservations dans les hôtels, restaurants et auberges de Sédhiou, ont déploré bon nombre de professionnels du secteur touristique interrogés par le correspondant de l’APS dans cette région sud du pays.

Ces acteurs disent être dans l’incertitude face à une situation imprévue alors que le pays est dans l’attente d’un retour à la normale avec l’annonce attendue d’une nouvelle date pour la tenue du scrutin.

‘’Nous étions dans une phase de reprise des activités à la suite de la pandémie de Covid-19, mais la décision de reporter l’élection présidentielle a perturbé la bonne marche des choses’’, a confié à l’APS, sous le couvert de l’anonymat, une responsable de l’hôtel Palmarès de Sédhiou. 

Selon elle, ”des centaines de demandes de réservations des touristes nationaux et internationaux sont annulées alors que des dépenses ont été effectuées pour offrir des services de qualité’’.

Les risques de violence consécutifs à l’annonce du report de l’élection présidentielle ont découragé les partenaires au niveau national et international à venir faire leurs activités à Sédhiou, comme des séminaires, des ateliers ou des formations, selon les professionnels du secteur.

‘’Aujourd’hui, la commande de services hôteliers ne marche pas”, a affirmé Tida Sadio, gérante de restaurant et de la résidence ‘’Chez Tida’’, située dans le quartier Santansou.

Mbaye Sall, un autre gérant d’une auberge située dans le même quartier, a relevé que ‘’la fréquentation des touristes et des porteurs de projets et programmes a chuté de manière drastique’’.

‘’J’ai des amis qui devaient venir, mais ils ont annulé car ils ont peur, c’est dommage”, fulmine un homme d’une quarantaine d’années, trouvé devant la porte, vêtu en bleu et blanc.

Les professionnels du secteur hôtelier craignent que le contexte sociopolitique ne continue à ‘’ternir la réputation’’ du pays, considéré comme l’une des démocraties les plus stables d’Afrique de l’Ouest.

‘’La Téranga sénégalaise est tout le temps malmenée chaque fois que les politiciens (…) ne s’entendent pas et c’est le secteur du tourisme qui paie le plus’’, regrette Tida Sadio.

Face à ces incertitudes, les hôteliers, restaurateurs et aubergistes de la région de Sédhiou appellent les autorités à prendre des mesures pour soutenir leurs activités et garantir la stabilité du pays.

Ils espèrent que les acteurs parviendront à s’accorder pour l’organisation d’un scrutin transparent et inclusif conformément à la volonté du peuple sénégalais.

OB/ASB/OID/AKS

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MONDE-DEVELOPPEMENT / Réunions de Printemps : Dakar réarffime sa volonté de “compter d’abord sur ses propres moyens”

Dakar, 21 avr (APS) – Le Sénégal a mis à profit les réunions de Printemps 2024 du FM…