Dakar, 25 juil (APS) – La chanteuse sénégalaise Coumba Gawlo Seck vient de sortir “Sant Rek”, la toute nouvelle chanson publiée par la diva depuis son retour sur scène suite à une maladie, un single dans lequel elle exprime sa reconnaissance à Dieu de lui avoir fait retrouver ses moyens et la motivation de continuer à faire son métier.

“Sant Rek” (Rendre grâce à Allah, en wolof) se veut “une sorte de renaissance” à Dieu, a expliqué l’artiste lors d’une rencontre avec des journalistes, lundi, à Dakar.

En février 2021, l’artiste avait annoncé une pause dans sa carrière, en raison d’ennuis de santé liés à une occlusion intestinale et une opération ayant causé des dommages sur ses cordes vocales.

Elle semble avoir retrouvé toute sa santé et a même fait son come-back le 13 mai 2023, sur la scène du musée des civilisations noires, à Dakar.

“+Sant Rek+ est ma toute première chanson après mon retour, c’est une sorte de renaissance en quelque sorte. Ce n’était pas évident, tout est Allah et je voudrais lui rendre grâce d’avoir retrouvé la possibilité et la joie de […] faire” de la musique à nouveau et de sortir ce single, a déclaré l’interprète de l’album “Terrou Waar” (2018).

Cette chanson est une “éloge à Dieu”, la chanteuse estimant que louer Dieu “doit être le leitmotiv, le discours, le vocabulaire que tout un chacun doit utiliser tous les jours.”

Dans ce single, Coumba Gawlo Seck rend aussi hommage à ses parents, à toutes les personnes qui n’ont jamais cessé de la soutenir, au peuple sénégalais, à l’Afrique et au monde.

“Sant Rek”, un titre chanté en wolof sur une musique mélangeant mbalax et rythmes afro, la chanteuse exprime son ouverture musicale à travers un style plus diversifié.

Le clip vidéo de la chanson diffusé lors de cette cérémonie organisée au complexe cinématographique Ousmane Sembène est réalisé par le groupe “Guelongal” avec lequel le compagnonnage date 13 ans.

Dans ce clip, Coumba Gawlo entre en scène habillée en noir, couleur rappelant “la souffrance, la solitude, le deuil et l’ombre” renvoyant aux difficiles moments vécus par l’artiste pendant qu’elle était malade et avait décidé de faire une pause.

Comme une fin de cette traversée du désert, la diva finit en robe moulante immaculée pour marquer le retour à “la lumière”, sur scène, au milieu du stade de Diamniadio baptisé du nom de l’ancien président de la République Abdoulaye Wade.

La chanteuse insiste, volontiers, sur plusieurs symboles liés à ses yeux au choix de ce lieu pour tourner la vidéo de son nouveau single.

“J’ai tourné ce clip au stade Abdoulaye Wade pour plusieurs raisons parce que c’est un chef-d’œuvre magnifique, un joyau de chez nous réalisé par un chef d’État pour rendre hommage à un autre chef d’État. Il symbolise la générosité, la solidarité et la cohésion sociale”, a soutenu la diva sénégalaise.

Le stade de Diamniadio représente également un hommage à l’Afrique, a ajouté Coumba Gawlo Seck, avant d’annoncer une tournée nationale prévue pour démarrer le mois prochain avec au menu un programme d’animation pour les vacances incluant des concerts et des séances de sensibilisation et de plaidoyer avec les jeunes.

La tournée panafricaine va pour sa part débuter en septembre, selon l’artiste.

 

FKS/BK/MTN

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-RELIGION-PELERINAGE / Popenguine : ferveur et joie lors de la marche vers le nouveau sanctuaire

Ponpenguine, 19 mai (APS) – Les participants à la grande marche de Ponpenguine sont …