Saly, 21 mars (APS) – Une structure se faisant appeler comité de défense des intérêts du secteur du tourisme pour l’élection présidentielle 2024 a formulé, mercredi, à Mbour, ses attentes par rapport au prochain régime, concernant son secteur d’activité.

Les membres dudit comité considèrent qu’une des “urgences” pour la bonne tenue de leur domaine d’activité est que le futur ministre en charge du tourisme soit issu du secteur.

“Les urgences, c’est qu’aujourd’hui, nous ne voulons plus que le prochain ministre du Tourisme soit issu des politiques, nous voulons qu’il soit du secteur privé dans sa globalité”, a dit Mouhamad Fawzou Dème, président du comité de défense des intérêts du secteur du tourisme.

Cette organisation plaide aussi pour que les directions techniques du secteur du tourisme “ne soient plus confiées à des politiques, mais qu’elles soient dirigées par des professionnels du secteur du tourisme”.

Fawzou Dème a en outre préconisé la tenue, chaque année, des assises nationales du tourisme, pour servir d’instrument d’évaluation, en vue de “rectifier les plans de développement”.

Parmi les attentes et les demandes du comité de défense des intérêts du secteur du tourisme pour l’élection présidentielle 2024, il y a la nomination, “dans le cabinet du président de la République, du Premier ministre et dans toutes les institutions de la République, d’un conseiller technique en tourisme”.

Le comité a consigné, dans un mémorandum, les “meilleures propositions” pour le secteur du tourisme, qu’il compte transmettre à tous les candidats à l’élection présidentielle, renseigne Dème.

DOB/ADI/BK

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-GOUVERNANCE / Mise en place d’un observatoire national de la démocratie participative

Dakar, 23 avril (APS) – L’ONG Enda Ecopop et le projet USAID d’appui à la gestion de…