Saint-Louis, 26 jan (APS) – Le ministre de l’Intérieur, Sidiki Kaba a inauguré ce vendredi, le cantonnement du Groupement mobile d’intervention (GMI) de la Police de Leybar baptisé feu Amadou Sarr Toto, ancien directeur général de la sûreté nationale, a constaté l’APS.

Le cantonnement va contribuer à renforcer la sécurité et à éloigner le sentiment d’insécurité des populations, a affirmé M. Kaba.

Le ministre a souligné que la construction de cette infrastructure sécuritaire entre en droite ligne de la politique sécuritaire du président Macky Sall qui en a fait un point important du Plan Sénégal émergent (PSE).

Selon lui, “ce maillage du territoire national va se poursuivre avec l’ouverture prochaine d’un cantonnement du GMI à Mbour et le recrutement du personnel”.

Ce recrutement massif de policiers a impacté très positivement les effectifs de tous les groupements opérationnels du GMI rendant les interventions plus rapides, a dit Sidiki Kaba, indiquant que ce maillage s’est accompagné du renforcement des équipements de la police.

Il a invité les populations à collaborer franchement avec les forces de sécurité et avec la police en général.

Aux policiers, il leur a demandé d’avoir une posture professionnelle inspirée de leur parrain Amadou Sarr Toto qui leur permettra de relever le défi sécuritaire.

Revenant sur le parrain Toto commissaire de police divisionnaire de classe exceptionnelle, le ministre a salué son intégrité et son ardeur au travail.

“Il a contribué à renforcer la crédibilité et de le professionnalisme de cette institution”, selon lui, rappelant qu’il est malheureusement décédé le 24 mai 2018.

Alpha Diop, le maire Leybar dans la commune de Gandon a salué cette initiative qui va aider au renforcement de la sécurité des populations de Saint-Louis.

AMD/ASB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-HYDROCARBURES-ENVIRONNEMENT / GTA : des pêcheurs artisanaux de Saint-Louis demandent une nouvelle étude d’impact environnemental

Saint-Louis, 19 juil (APS) – Les pêcheurs artisanaux de la Langue de Barbarie demandent un…