Saint-Louis, 3 mai (APS) – L’écrivain Louis Camara, Grand prix du chef de l’Etat pour les Lettres en 1996, a publié aux éditions ”L’agneau carnivore” un recueil de conte pour enfants intitulé ”La fille de Mame Coumba Bang [génie protecteur]” de la ville de Saint-Louis,  a appris l’APS.

”Cette publication est à la fois pédagogique et culturelle puisqu’il s’agit d’encourager les jeunes à lire et dans la foulée, à mettre en valeur un élément incontournable du patrimoine de la vieille ville, à savoir le génie protecteur de la ville de Ndar, Mame Coumba Bang”, a expliqué M. Camara, lors d’un entretien accordé à l’APS.

 Conteur dans l’âme, il a également publié plusieurs ouvrages  de ce genre, notamment  ”Le choix de Lori’ (Grand prix du président de la République pour les Lettres en 1996, réédité en 2015) et ”Le Tambour d’Orunmila” (NEAS 2003).

La plupart de ses écrits s’inspirent des mythes yorouba.

Pour rester fidèle à sa trajectoire, il s’est inspiré dans cette nouvelle publication  ”de la déesse du fleuve Mame Coumba Bang”, dont il ”s’est servi pour écrire un conte’.

Pour lui, ”cet ouvrage peut être une bonne incitation à la lecture pour les élèves et un bon support pour les enseignants”. Il dit ne pas oublier aussi ‘’l’autre volet très culturel de Mame Coumba bang, qui  est un mythe central dans le patrimoine immatériel de Saint-Louis”.

A l’image de ce qu’il fait pour les mythes yorouba, Louis Camara s’en est inspiré pour écrire ce conte de Mame Coumba Bang, un personnage de cette histoire.

Il explique que ”cette première tentative du genre est une passerelle entre Saint-Louis et le pays Yorouba dont il reste fidèle”.

”D’ailleurs en écrivant, a-t-il relevé, j’ai même puisé dans un petit livre de feue Adji Fatou Niang Siga, la gardienne de la tradition saint-louisienne à qui il veut également rendre hommage dans un conte  intitulé ”Saint-Louis et sa mythologie”.

”Pour écrire le conte, j’ai rassemblé diverses versions et j’ai fait un patchwork pour créer l’histoire”, a-t-il ajouté,   expliquant que ”cet ouvrage est une espèce de rétrospective sur l’espace saint-louisien”.

L’histoire se passe essentiellement sur l’ile et sur la  Langue de Barbarie d’où est originaire l’héroïne de Guet Ndar, a encore expliqué l’auteur, relevant dans cet ouvrage le problème écologique de la ville de Saint-Louis,  notamment l’avancée de la mer.

Il y a dans cet ouvrage de 32 pages illustré par la talentueuse dessinatrice Sofia Lô une mise en scène des pêcheurs avec un des personnages qui se trouve être le père de la petite fille.

Louis Camara compte donc sur le soutien des inspections d’académies et départementales ainsi que sur tous les lecteurs de la ville de Saint-Louis pour une large diffusion de l’ouvrage  “La fille de Mame Coumba Bang”.

Une cérémonie de présentation de ce nouvel ouvrage se tiendra bientôt, de même que des séances de dédicaces à la librairie “L’agneau carnivore”.

AMD/FKS/AB/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Culture

Voir aussi...

SENEGAL-ENVIRONNEMENT / Thiaroye Gare : le maire mobilise les acteurs pour une réussite de la Journée d’investissement humain

Thiaroye Gare, 30 mai (APS) – Mbaye Sène, le maire de Thiaroye Gare a rencontré jeud…