Saint-Louis, 14 mai (APS) – Une réunion du comité régional de lutte anti-aviaire s’est tenue, mardi à Saint-Louis (nord), en présence du gouverneur de  région, Alioune Badara Sambe, et l’ensemble des acteurs concernés par cette problématique.

”J’ai effectivement présidé ce matin une réunion du comité régional de lutte anti-aviaire avec l’ensemble des acteurs concernés. Et nous avons même reçu aujourd’hui le Directeur de la protection des végétaux (DPV) avec tous les autres acteurs’’, a déclaré l’autorité administrative, soulignant l’urgence et l’importance de ce comité de lutte.

Le chef de l’exécutif régional s’entretenait avec des journalistes en marge de cette réunion.

Le département de Dagana, a t-il souligné, fait partie des zones du pays où la production rizicole est la plus importante.

De l’avis de M. Sambe, la tenue de cette réunion est importante dans la mesure où elle va contribuer à la réduction des pertes post-récolte. ”Aujourd’hui, compte tenu de l’importance du riz dans la notion de souveraineté alimentaire, il était donc utile de réunir l’ensemble des acteurs pour faire en sorte de diminuer ou en tout cas de réduire à son strict minimum les pertes post-récolte”, a-t-il notamment fait savoir.

L’année dernière au cours de la campagne de contre-saison chaude, a t-il relevé, ces pertes ont été évaluées à presque 19% de la production dans cette zone de la vallée.

Pour l’autorité administrative, il est important de mettre en synergie l’ensemble des actions pour sauver le maximum en terme de récolte dans cette zone de la vallée où les emblavures ne sont pas à la hauteur des objectifs fixés.

Il a annoncé que ”des décisions fortes sont sorties de cette réunion, notamment l’engagement des producteurs à redynamiser les comités de lutte anti-aviaire”. ”On a besoin d’avoir un dispositif de prospection pour pouvoir agir de manière prompte et cela nécessite la participation et la collaboration de tous les acteurs”, a t-il dit, soulignant que les oiseaux sont véritablement les premiers ravageurs des récoltes.

Dr Saliou Ngom, directeur de la protection des végétaux (DPV), Ousseynou Ndiaye, président du Comité interprofessionnel de la filière riz (Ciriz), entre autres responsables, ont pris part à cette réunion.

CGD/AMD/OID/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-MINES / Contenu local : 40 femmes du Bosséa formées à la teinture et à la saponification

Thilogne, 17 mai (APS) – Le Forum civil a formé une quarantaine de femmes issues des…