Diamniadio, 27 avr (APS) – Le Forum économique international de Rufisque propose, dans son rapport général de clôture, de mettre en place un ‘’outil de diagnostic territorial de l’ensemble des problèmes liés à l’occupation des sols’’.

‘’Les acteurs du forum ont proposé la mise en place d’un outil de diagnostic territorial de l’ensemble des problèmes liés à l’occupation des sols, avec l’urbanisation, les inondations, parce que l’Etat a eu à le faire au niveau national, mais il faut s’inspirer de ces travaux pour mettre en place un plan d’urbanisme de détail’’, a expliqué le rapporteur général.

Le rapport général et ses principales recommandations ont été présentés par Mbaye Dieng, conseiller technique à la Délégation générale du Pôle urbain de Diamniadio (DGPU).

Interrogé en marge de la clôture du Forum, ouvert mardi par le Premier ministre, Amadou Ba, il a relevé que le Forum a permis de poser le débat sur la question des mutations en matière d’urbanisation. Il a rappelé que Rufisque est au cœur de l’urbanisation de la presqu’île de Dakar, avec des questions liées aux inondations.

‘’Il faut aller dans le détail pour montrer quelles sont les orientations majeures pour que Rufisque puisse se développer en harmonie avec les territoires. Il s’agit également, en termes de recommandation, d’arriver à la sauvegarde des écosystèmes favorables aujourd’hui à la production agricole et horticole’’, a -t-il expliqué.

‘’Le département [de Rufisque] se développe certes, mais si les terres agricoles connaissent une urbanisation effrénée, il y aura un problème de sécurité alimentaire, puisque abritant l’essentiel des terres agricoles de la région de Dakar’’, a prévenu le rapporteur général en faisant la synthèse des travaux, à la cérémonie de clôture du forum.

Il indique que cette question ‘’doit être une priorité du département, pour que le développement horticole puisse être mis en avant, pour pérenniser les exploitations familiales dans les zones de Bambilor, Sangalcam, Lendeng, entre autres’’.

Les participants au forum exhortent le département de Rufisque à ‘’travailler en parfaite intelligence’’ avec l’université Amadou Mactar Mbow de Diamniadio, pour bénéficier des infrastructures que l’Etat y a mises en place.

Ils ont débattu pendant trois jours durant des opportunités qu’offre ce département, avec des présentations sur son histoire, sa géographie, l’agriculture, la pêche, l’industrie.

Selon le rapport, il y a ‘’une économie locale très puissante mais qu’il faudrait structurer pour intégrer les mutations actuelles observées dernièrement’’.

Au cours du forum, l’ensemble des projets de développement en cours et à venir ont été présentés, avec une mise en exergue de la richesse culturelle et patrimoniale et des initiatives pour la sauvegarde et la promotion du patrimoine matériel et immatériel du département.

Le forum s’est penché sur les défis et les solutions avec un ensemble d’informations et de constats en matière de diagnostic. Il a débattu du sport et des enjeux de l’exploitation du pétrole et du gaz dans le département de Rufisque et posé la question de l’inclusion sociale, afin de ‘’ne laisser personne en rade’’.

Un ensemble de recommandations ont été formulées et seront consignées dans le rapport global du forum, lequel sera soumis au Conseil départemental, charge à l’Etat et aux institutions de les mettre en œuvre en vue d’un développement inclusif du département de Rufisque.

Avec ses 372 000 km2, cette circonscription administrative représente 67 pour cent de la superficie de la région de Dakar.

Le Pôle urbain de Diamniadio étant l’un des plus gros projets de ce département, la DGPU devait naturellement être un partenaire du forum, indique-t-on. 

ADL/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans economie

Voir aussi...

SENEGAL-GENRE-ECONOMIE / Hamady Hounaré : un acteur de la société civile plaide pour plus de soutien aux femmes entrepreneures

Hamady Hounaré, 19 mai (APS) – Le coordonnateur du Forum civil à Kanel, Djibril Diaw…