Thiès, 5 oct (APS) – Les travaux engagés par le Centre des œuvres universitaires de Thiès (CROUST) ont garanti des conditions d’accueil “normales“ pour recevoir les étudiants lors de la prochaine rentrée universitaire, a assuré jeudi, Cheikh Abdoulaye Diagne, chef des services administratifs de ladite institution.

En compagnie de journalistes et de dirigeants de la Conférence des amicales d’étudiants de l’Université Iba Der Thiam de Thiès (UIDT), des responsables du CROUST, sous la houlette de leur directeur Cheikh Sall, ont fait le tour de campus sociaux sous leur responsabilité pour constater l’état d’avancement des travaux préparatoires.

“Comme chaque année, le CROUST, malgré quelques tensions budgétaires, a pris les devants, en attendant que le conseil académique fixe la date de la rentrée universitaire“, a dit Cheikh Abdoulaye Diagne.

Des travaux de désherbage, de désinfection, de plomberie et de menuiserie y ont été effectués pour recevoir les étudiants pour l’année universitaire 2023-2024. “Nous ne pouvons pas dire que nous pouvons (héberger) tout le monde mais nous faisons de notre mieux pour mettre les étudiants dans des conditions optimales“, a-t-il indiqué.

Selon lui, les chambres ont été nettoyées, le restaurant est fonctionnel et l’espace social est en situation de recevoir convenablement ses pensionnaires.

Il a plaidé pour que l’Etat “fasse des efforts“ pour la réception du nouveau site d’hébergement de 1 000 lits, en l’accompagnant de celle du nouveau restaurant comptant le même nombre de places assises.

Le CROUST compte plus de 1700 lits, un chiffre qui selon Diagne, “ne reflète pas la capacité d’accueil réelle“ du campus social, si l’on prend en compte les surnombres notés dans les chambres, du fait de la pratique du “clandotage“, consistant pour les étudiants ayant-droits à héberger d’autres camarades dans leur chambre.

“Quand on vous dit 1 500 lits, il faut multiplier (ce nombre) par trois pour avoir la capacité d’accueil réelle“, a-t-il noté, laissant entendre que même si elle n’est “pas normale“, cette situation est tolérée en raison de la conjoncture.

Si les bâtiments déjà achevés d’une capacité de mille lits et le restaurant d’autant de places sont équipés et réceptionnés, “ça va régler un gros problème d’hébergement au niveau de l’université de Thiès“, a insisté le chef des services administratifs du CROUST.

“Force est de constater que les travaux avancent, les conditions s’améliorent et on peut espérer que d’ici peu, de temps, l’ouverture (pourra être effective) “, a pour sa part relevé Adama Sow Kébé, président de la Conférence des amicales d’étudiants de l’UIDT, même s’il a précisé ne pas pouvoir dire “avec certitude“ que les conditions minimales d’accueil sont garanties.

En plus du CROUST qui s’acquitte de sa tâche pour préparer la rentrée, les autres entités universitaires concernées doivent en faire de même pour que l’ouverture se fasse “dans des conditions acceptables“, a-t-il préconisé.

Le président de l’Amicale de l’UFR science et technologie a réitéré son appel lancé récemment à “diligenter“ la réception du nouveau pavillon et du nouveau restaurant “dans les meilleurs délais“, afin de résorber le déficit en termes de capacité d’accueil de l’université qui, selon lui, a “atteint ses limites“.

L’UIDT attend, selon lui, “plus de 1 000“ nouveaux étudiants qui viendront s’ajouter aux plus de 7 000 de l’année universitaire 2022-2023.

ADI/ASB

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-IRAN-INDUSTRIE / Seniran Auto obtient la licence pour fabriquer des taxis ”Samand”

Thiès, 14 juin (APS) – L’usine sénégalo-iranienne de montage de voitures Senir…