Sédhiou, 6 déc (APS) – Quatre vingt dix-huit mille quatre cent quatre (98 404) têtes de bétail ont été vaccinées dans la région de Sédhiou (sud), depuis le démarrage de la campagne de vaccination du cheptel en octobre dernier, a indiqué à l’APS le chef du service régional de l’élevage et des productions animales, Docteur Mamadou Sylla.

“Depuis le début de la campagne de vaccination du cheptel dans la région de Sédhiou, en octobre dernier, 42 902 petits ruminants, 1256 équidés et 54 246 bovins sont vaccinés dans les départements de Goudomp, Sédhiou et Bounkiling”, a déclaré le Dr Sylla.

Il a précisé que la campagne vise à prévenir un certain nombre de maladies, comme la peste des petits ruminants, la péripneumonie contagieuse bovine, la peste équine et la maladie de Newcastle  pour la volaille.

D’autres vaccinations ciblées sont faites sur le terrain contre des pathologies spécifiques à la région, comme le charbon bactérien, la pasteurellose des petits ruminants et des bovins. Cependant, les agents déployés sur le terrain sont confrontés à un certain nombre de difficultés, a relevé le Dr Sylla.

“Nos agents sont souvent confrontés à la réticence des éleveurs, due à un manque de communication et à l’insuffisance des parcs de vaccination”, a-t-il déploré, non sans souligner que la tutelle compte organiser une campagne de sensibilisation auprès des éleveurs sur l’importance de la vaccination.

Selon lui, l’insuffisance des parcs de vaccination demeure un obstacle à la réalisation des objectifs fixés, malgré les efforts consentis par l’Etat et les partenaires, matérialisés par la construction de vingt-sept parcs de vaccination en moins de trois ans dans la région de Sédhiou.

Docteur Mamadou Sylla a rappelé que le Sénégal s’est inscrit dans un programme mondial d’éradication des pestes des petits ruminants, à l’horizon 2030. “Et sans l’adhésion des éleveurs, il serait difficile d’atteindre ces objectifs”, a-t-il fait savoir.

Le chef du service régional de l’élevage et des productions animales de Sédhiou relève avec satisfaction l’engouement pour le secteur de l’élevage dans la région, avec l’émergence de nouvelles races de moutons.

MS/ASG

Dans la même rubrique
Charger plus dans Dépêches

Voir aussi...

SENEGAL-ECONOMIE-MINES / Conflits miniers à Kanel : la SOMIVA invitée à améliorer sa communication avec les populations

Matam, 4 mars (APS) – Le gouverneur de Matam (nord), Mouhamadou Moctar Watt, a invit…